État de la population

Oie de Ross
(Anser rossii)

L’Oie de Ross était considérée comme étant une espèce rare au début du siècle dernier, mais ses effectifs augmentent grandement depuis au moins 50 ans (Alisauskas et al. 2012). Elle a été désignée espèce surabondante au Canada en 2014, et elle fait l’objet de mesures spéciales de conservation visant à en limiter les effectifs dans l’ouest du Canada. Le nombre total d’Oies de Ross est difficile à estimer au moyen des techniques classiques d’inventaire en raison de la taille et de l’éloignement de l’aire de reproduction de l’espèce, des fortes densités d’oiseaux durant la nidification, et du fait que l’espèce se trouve dans l’aire de répartition des Oies des neiges durant la période de nidification (Alisauskas et al. 2012). Récemment, Alisauskas et al. (Alisauskas et al. 2009, Alisauskas et al. 2012) ont proposé que la méthode de Lincoln (Lincoln 1930) pourrait être utilisée pour estimer la taille de la population de l’Oie de Ross. La population semble avoir connu un ralentissement de sa croissance observée sur le long terme et s’être stabilisée à environ 1,7 million d’adultes depuis 2012. L’Oie de Ross se situe au-dessus du niveau supérieur acceptable par rapport à son objectif national de population. Des informations plus détaillées sur la situation des populations de sauvagine sont disponibles dans le rapport Situation des populations d’oiseaux migrateurs considérés comme gibier au Canada (version sommaire). Pour obtenir un exemplaire de la version complète du rapport, qui comprend les tableaux et les graphiques, veuillez contacter ec.scf-oismiggibiers-cws-miggamebirds.ec@canada.ca.

 

Objectif de population et niveaux acceptables de variation

Espèces / groupeObjectifNiveau inférieurNiveau supérieur
CanadaMoyenne à long terme de la série chronologiqueÀ déterminerAbondance qui évite les conflits humains / écologiques

Références