Ibis à face blanche
(Plegadis chihi)

Sommaire

Photo d’un oiseau
© Tony Battiste
Pour obtenir davantage de photos
et des enregistrements vocalisations, visitez Dendroica. (Ce lien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre)

Au Canada, l’Ibis à face blanche se trouve à l’extrémité nord de son aire de reproduction qui s’étend à l’Alberta, à la Saskatchewan et au Manitoba. Les premières observations ont été rapportées dans les Prairies en 1941. L’espèce a étendu son aire de répartition à l’ensemble des Prairies canadiennes au milieu des années 1970, et c’est en Alberta que les observations d’individus nicheurs sont les plus nombreuses. Par contre, les relevés effectués à l’échelle nationale ne permettent pas de bien surveiller l’espèce. Au cours des dernières années, la nidification a été confirmée au Manitoba en 2005-2007 (Bazin et Artuso 2006, Bazin 2008) et en Alberta et en Saskatchewan en 2006 et 2007 (Beyersbergen 2008, Beyersbergen et al. 2009). Depuis ce temps, l’aire de répartition de l’espèce a pris rapidement de l’expansion vers le nord, et des colonies permanentes se sont établies sur des lacs dans les prairies et les prairies-parcs.

Désignations

Liste des principales désignations pour l’espèce
DésignationÉtatDateSous-espèces, population
UICN (Mondial)Préoccupation mineure2012 
Espèces Sauvages (Canada)Sensible2010 

État de la population

Région géographiqueÉtatFiabilité
CanadaAugmentation importanteÉlevée
 

Estimation de la population

Canada500 à 1,000 oiseaux nicheurs
 

Cartes de répartition

 

Stratégie de migration, occurrence

Migrateur sur de longues distances

La responsabilité pour la conservation de la population mondiale

CanadaTrès faible

Conservation et gestion

Les préoccupations en matière de conservation propres aux oiseaux du Canada n’ont pas été déterminées, mais comme c’est le cas pour de nombreux oiseaux aquatiques, l’incidence des activités humaines sur les terres humides représente probablement la menace la plus importante pour les populations d’Ibis à face blanche (Ryder et Manry 1994). Par exemple, la déviation des cours d’eau pour l’agriculture ou pour l’aménagement ainsi que les autres perturbations ayant un effet sur les habitats humides peuvent augmenter le taux de perte des oeufs et des oisillons et peuvent donner lieu à l’abandon des sites de colonies.

 

Stratégies régionales de conservation des oiseaux

Environnement et Changement climatique Canada et ses partenaires ont mis au point des Stratégies régionales de conservation des oiseaux dans chacune des Régions de conservation des oiseaux (RCO) au Canada. Dans ces stratégies, une espèce est identifiée comme étant prioritaire pour une ou plusieurs des raisons suivantes :

  • à cause des préoccupations à propos de sa conservation (c.-à-d., une espèce qui est vulnérable en raison de la taille de sa population, de sa répartition, de sa tendance démographique, de son abondance ou de menaces)
  • à cause d’une responsabilité d’intendance (c.-à-d., une espèce qui caractérise l’avifaune régionale, ou qu’une proportion importante de son aire de distribution ou d’abondance se situe dans la région)
  • à cause d’une responsabilité de gestion (c.-à-d., une espèce qui nécessite une gestion continue en raison de son importance socioéconomique comme espèce d’intérêt cynégétique ou en raison de son effet sur d’autres espèces ou habitats)
  • à cause d’autres préoccupations (c.-à-d., des experts régionaux jugent une espèce comme étant prioritaire pour des raisons autres que celles énumérées ci-dessus ou parce qu’elles sont inscrites en tant qu’espèces en péril ou préoccupantes à l’échelle provinciale)

Sélectionnez l’une des sous-régions ci-dessous pour accéder à la stratégie RCO pour plus d’informations.

RCO, unités biogéographiques marines et sous-régions dans lesquelles l'espèce a été identifiée comme étant prioritaire
RégionSous-région et type de priorité
AucunAucun
 

Références

  • Bazin, R.B. 2008. Update on Cattle Egret and White-faced Ibis breeding activity at Whitewater Lake, MB in 2007. Blue Jay 66(2): 75-77.
  • Bazin, R.B. et C. Artuso. 2006. First documented breeding record of White-faced Ibis in Manitoba. Blue Jay 64(2):64-68.
  • Beyersbergen, G.W. 2008. Breeding and range expansion of the White-faced Ibis in Saskatchewan and Alberta. Blue Jay 66(1):31-34.
  • Beyersbergen, G.W., R.C. Bazin, W.A. Calvert, S.J. Barry et B.A. Gingras. 2009. Spatial and temporal distribution and abundance of the Franklin’s Gull in the Canadian Prairie Provinces: 2005 – 2007. Canadian Wildlife Service unpublished report. Prairie and Northern Region. Edmonton, AB. 120 p.
  • Ryder, R.A. et D.E. Manry. 1994. White-faced Ibis (Plegadis chihi), The Birds of North America Online (A. Poole, Ed.). Cornell Lab of Ornithology, Ithaca, New York. Ryder, R.A. et D.E. Manry. 1994. White-faced Ibis (Plegadis chihi), The Birds of North America Online (A. Poole, Ed.). Cornell Lab of Ornithology, Ithaca, New York. (Lien)