Tournepierre à collier
(Arenaria interpres)

Sommaire

Photo d’un oiseau
© Tony Battiste
Pour obtenir davantage de photos
et des enregistrements vocalisations, visitez Dendroica. (Ce lien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre)

Les deux sous-espèces du Tournepierre à collier nichent au Canada : l'une niche dans le Haut-Arctique et hiverne en Europe (Arenaria interpres interpres), tandis que l'autre niche dans le centre de l'Arctique et hiverne le long des deux côtes des États-Unis en direction du sud, vers l'Amérique du Sud (A. i. morinella). Les relevés révèlent que l'abondance de la population au Canada a diminué depuis 1970 environ et que les sous-espèces sont toutes deux confrontées à diverses menaces pendant la migration et en hiver. Cependant, compte tenu de la variation régionale des résultats des relevés, il existe des incertitudes concernant la situation générale des populations de Tournepierres à collier au Canada. La sous-espèce morinella est une espèce sauvage candidate devant être évaluée par le Comité sur la situation des espèces en péril au Canada (COSEPAC). Cette espèce a été identifiée comme étant une priorité de conservation et/ou d’intendance dans une ou plusieurs stratégies régionales de conservation des oiseaux au Canada.

Désignations

Liste des principales désignations pour l’espèce
DésignationÉtatDateSous-espèces, population
UICN (Mondial)Préoccupation mineure2012 
Espèces Sauvages (Canada)Sensible2010 
Stratégies régionales de conservation des oiseauxEspèces prioritaires2013 

État de la population

Région géographiqueÉtatFiabilité
CanadaDiminution importanteFaible
 

Estimation de la population

Canada100,000 à 500,000 d'adultes (comprend des oiseaux nicheurs et migrateurs au Canada)
 

Cartes de répartition

 

Stratégie de migration, occurrence

Migrateur sur de longues distances

La responsabilité pour la conservation de la population mondiale

CanadaModéré

Conservation et gestion

Le Tournepierre à collier est touché par la perte et les perturbations des habitats d'hivernage côtiers en Europe et ailleurs (p. ex. Evans et al. 1991). Les eaux usées d'origine agricole représentent un risque dans plusieurs zones clés, y compris le Brésil côtier (Nettleship 2000). La réduction de la disponibilité des proies, en raison de la récolte de limules dans la baie du Delaware et d'autres perturbations, ont une incidence sur les tournepierres et autres oiseaux de rivage dans les sites de halte migratoire clés (p. ex. Botton et al. 1994, Nettleship 2000).

 

Stratégies régionales de conservation des oiseaux

Environnement et Changement climatique Canada et ses partenaires ont mis au point des Stratégies régionales de conservation des oiseaux dans chacune des Régions de conservation des oiseaux (RCO) au Canada. Dans ces stratégies, une espèce est identifiée comme étant prioritaire pour une ou plusieurs des raisons suivantes :

  • à cause des préoccupations à propos de sa conservation (c.-à-d., une espèce qui est vulnérable en raison de la taille de sa population, de sa répartition, de sa tendance démographique, de son abondance ou de menaces)
  • à cause d’une responsabilité d’intendance (c.-à-d., une espèce qui caractérise l’avifaune régionale, ou qu’une proportion importante de son aire de distribution ou d’abondance se situe dans la région)
  • à cause d’une responsabilité de gestion (c.-à-d., une espèce qui nécessite une gestion continue en raison de son importance socioéconomique comme espèce d’intérêt cynégétique ou en raison de son effet sur d’autres espèces ou habitats)
  • à cause d’autres préoccupations (c.-à-d., des experts régionaux jugent une espèce comme étant prioritaire pour des raisons autres que celles énumérées ci-dessus ou parce qu’elles sont inscrites en tant qu’espèces en péril ou préoccupantes à l’échelle provinciale)

Sélectionnez l’une des sous-régions ci-dessous pour accéder à la stratégie RCO pour plus d’informations.

RCO, unités biogéographiques marines et sous-régions dans lesquelles l'espèce a été identifiée comme étant prioritaire
RégionSous-région et type de priorité
Forêt coniférienne boréalForêt coniférienne boréal, sous-région et type de priorité : Région du Québec
Forêt pluviale du nord du pacifiqueForêt pluviale du nord du pacifique, sous-région et type de priorité : Région du Pacifique et du Yukon
Forêt septentrionale de l'AtlantiqueForêt septentrionale de l'Atlantique, sous-région et type de priorité : Région du Québec
Marmites torrentielles des PrairiesMarmites torrentielles des Prairies, sous-région et type de priorité : Région des Prairies et du Nord
Plaine et cordillère arctiquesPlaine et cordillère arctiques, sous-région et type de priorité : Région des Prairies et du Nord
Taïga du bouclier et plaine hudsonnienneTaïga du bouclier et plaine hudsonnienne, sous-région et type de priorité : Région de l'Ontario
 

Références

  • Botton, M.L., R.E. Loveland et J.T.R. Jacobsen. 1994. Site selection of migratory shorebirds in Delaware Bay, and its relationship to beach characteristics and abundance of horseshoe crab (Limulus polyphemus) eggs. Auk 111:605-616.
  • Delaney, S., D. Scott, T. Dodman et D. Stroud. 2009. An Atlas of Wader Populations in Africa and Western Eurasia. Wetlands International, Wageningen, The Netherlands. 524 p.
  • Evans, P.R., N.C. Davidson, T. Piersma et N.W. Pienkowski. 1991. Implications of habitat loss at migration staging posts for shorebird populations. International Ornithological Congress 20:2228-2235.
  • Morrison, R.I.G. et R.K. Ross. 1989. Atlas of Nearctic Shorebirds on the Coast of South America. 2 vols. Special Publication, Canadian Wildlife Service, Ottawa, Ontario. 325 p.
  • Nettleship, D.N. 2000. Ruddy Turnstone (Arenaria interpres), The Birds of North America Online (A. Poole, Ed.). Cornell Lab of Ornithology, Ithaca, New York. Nettleship, D.N. 2000. Ruddy Turnstone (Arenaria interpres), The Birds of North America Online (A. Poole, Ed.). Cornell Lab of Ornithology, Ithaca, New York. (Lien)