Sterne de Dougall
(Sterna dougallii)

Sommaire

Photo d’un oiseau
© Jukka Jantunen (flickr.com/photos/jukka_jantunen)
Pour obtenir davantage de photos
et des enregistrements vocalisations, visitez Dendroica. (Ce lien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre)

La Sterne de Dougall, qui est une espèce en voie de disparition au Canada (COSEPAC 2009g), se reproduit presque exclusivement en Nouvelle-Écosse. Il semble qu'un important déclin de l'abondance a eu lieu depuis le début des années 1970 et le nombre de sites occupés par les colonies a diminué. Toutefois, le nombre de sternes qui nichent au Canada a peu changé depuis la fin des années 1980, lorsque les relevés réguliers ont commencé. La gestion active au Canada et aux États-Unis a permis d'obtenir de bons résultats concernant la conservation et, par endroits, le rétablissement de l'abondance de la Sterne de Dougall, mais il reste des défis à relever en matière de conservation. Cette espèce a été identifiée comme étant une priorité de conservation et/ou d’intendance dans une ou plusieurs stratégies régionales de conservation des oiseaux au Canada.

Désignations

Liste des principales désignations pour l’espèce
DésignationÉtatDateSous-espèces, population
COSEPAC (Canada)En voie de disparition2009 
LEP (Canada)Endangered2003 
UICN (Mondial)Préoccupation mineure2012 
Espèces Sauvages (Canada)En péril2010 
Stratégies régionales de conservation des oiseauxEspèces prioritaires2013 

État de la population

Région géographiqueÉtatFiabilité
CanadaDiminution importanteMoyenne
 

Estimation de la population

Canada100 à 500 oiseaux nicheurs
 

Cartes de répartition

 

Stratégie de migration, occurrence

Migrateur sur de longues distances

La responsabilité pour la conservation de la population mondiale

CanadaTrès faible

Conservation et gestion

La prédation par le Goéland argenté, le Goéland marin et par d'autres prédateurs (notamment les hiboux, les bihoreaux et les visons) est un facteur important qui limite la reproduction des Sternes de Dougall au Canada. Les grands goélands chassent également les sternes des aires qui autrement sont propices à la nidification (Environnement Canada 2010a). La répartition restreinte de la population les rend vulnérables aux menaces localisées telles que les activités humaines, les catastrophes météorologiques (Nisbet et Spendelow 1999, Lebreton et al. 2003), la pollution et la maladie. Parmi les priorités en matière de rétablissement de l'espèce figurent la conservation et l'augmentation de la productivité des couvées, la conservation ou le rétablissement des colonies actuelles et potentielles pour le bien de toutes les sternes (Environnement Canada 2010a). Aux États-Unis, la population du nord-est a été désignée espèce menacée en 1987 (USFWS 1987). Les sites de nidification au Canada et dans le nord-est des États-Unis sont gérés de façon à lutter contre les prédateurs et à maintenir ou à restaurer la végétation et l’habitat (Nisbet et al. 2014). Pour obtenir des renseignements sur la situation de cette espèce en vertu de la Loi sur les espèces en péril (LEP) et pour consulter son programme de rétablissement, reportez-vous au Registre public des espèces en péril.

 

Stratégies régionales de conservation des oiseaux

Environnement et Changement climatique Canada et ses partenaires ont mis au point des Stratégies régionales de conservation des oiseaux dans chacune des Régions de conservation des oiseaux (RCO) au Canada. Dans ces stratégies, une espèce est identifiée comme étant prioritaire pour une ou plusieurs des raisons suivantes :

  • à cause des préoccupations à propos de sa conservation (c.-à-d., une espèce qui est vulnérable en raison de la taille de sa population, de sa répartition, de sa tendance démographique, de son abondance ou de menaces)
  • à cause d’une responsabilité d’intendance (c.-à-d., une espèce qui caractérise l’avifaune régionale, ou qu’une proportion importante de son aire de distribution ou d’abondance se situe dans la région)
  • à cause d’une responsabilité de gestion (c.-à-d., une espèce qui nécessite une gestion continue en raison de son importance socioéconomique comme espèce d’intérêt cynégétique ou en raison de son effet sur d’autres espèces ou habitats)
  • à cause d’autres préoccupations (c.-à-d., des experts régionaux jugent une espèce comme étant prioritaire pour des raisons autres que celles énumérées ci-dessus ou parce qu’elles sont inscrites en tant qu’espèces en péril ou préoccupantes à l’échelle provinciale)

Sélectionnez l’une des sous-régions ci-dessous pour accéder à la stratégie RCO pour plus d’informations.

RCO, unités biogéographiques marines et sous-régions dans lesquelles l'espèce a été identifiée comme étant prioritaire
RégionSous-région et type de priorité
Forêt septentrionale de l'AtlantiqueForêt septentrionale de l'Atlantique, sous-région et type de priorité : Région du Québec
Plateau néo-écossaisPlateau néo-écossais, sous-région et type de priorité : Région de l'Atlantique - Nouveau-Brunswick
Plateau néo-écossaisPlateau néo-écossais, sous-région et type de priorité : Région de l'Atlantique - Nouvelle-Écosse
 

Références