Puffin des Anglais
(Puffinus puffinus)

Sommaire

Photo d’un oiseau
© Glen Tepke (www.pbase.com/gtepke)
Pour obtenir davantage de photos
et des enregistrements vocalisations, visitez Dendroica. (Ce lien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre)

Le Puffin des Anglais, le puffin se reproduisant le plus au nord, est présent sur les îles situées au large des côtes de la péninsule de Burin (Terre-Neuve) et en petit nombre au large de la côte de la Colombie-Britannique (Force et al. 2006, Kenyon et al. 2009). Toutefois, la majeure partie de la population mondiale se reproduit en Grande-Bretagne et en Irlande. La présence de cette espèce était considérée comme occasionnelle au Canada jusqu’en 1977, lorsque le premier relevé d’une petite colonie reproductrice a été fait à l’île Middle Lawn, à Terre-Neuve (Storey et Lien 1985). Il s’agit de la seule colonie reproductrice actuellement connue au Canada. Les observations de cette colonie effectuées par Environnement Canada semblent indiquer que la population a diminué de façon importante par rapport au début des années 1970, avec près de 100 oiseaux composant actuellement la colonie. Cette espèce a été identifiée comme étant une priorité de conservation et/ou d’intendance dans une ou plusieurs stratégies régionales de conservation des oiseaux au Canada.

Désignations

Liste des principales désignations pour l’espèce
DésignationÉtatDateSous-espèces, population
UICN (Mondial)Préoccupation mineure2012 
Espèces Sauvages (Canada)Sensible2010 
Stratégies régionales de conservation des oiseauxEspèces prioritaires2013 

État de la population

Région géographiqueÉtatFiabilité
CanadaDiminution importanteMoyenne
 

Estimation de la population

Canada< 100 oiseaux saisonniers
 

Cartes de répartition

 

Stratégie de migration, occurrence

Migrateur sur de longues distances

La responsabilité pour la conservation de la population mondiale

CanadaTrès faible

Conservation et gestion

Le Puffin des Anglais, qui est une espèce pélagique très mobile, ne se reproduit qu’à un endroit au Canada, bien qu’il soit présent sur les côtes est et ouest. Son aire d’hivernage semble être limitée à une zone située le long de la côte argentine (Guilford et al. 2009). La petite population nicheuse isolée au Canada est extrêmement vulnérable à la disparition du pays. La présence de mammifères prédateurs et les perturbations anthropiques au sein de la colonie reproductrice semblent être les principaux facteurs limitatifs (Roul 2010). La croissance d’une grande colonie de goélands à proximité, les changements des écosystèmes marins et une période de reproduction courte (Robertson 2002) sont d’autres raisons pour lesquelles la colonie canadienne ne s’est pas mieux établie. D’autres colonies de l’Atlantique Nord ont diminué en raison de la chasse excessive et de l’introduction de mammifères prédateurs (Lee et Haney 1996). L’archipel des îles Lawn, où se trouve le Puffin des Anglais, a été établi comme réserve écologique provisoire en 2009.

 

Stratégies régionales de conservation des oiseaux

Environnement et Changement climatique Canada et ses partenaires ont mis au point des Stratégies régionales de conservation des oiseaux dans chacune des Régions de conservation des oiseaux (RCO) au Canada. Dans ces stratégies, une espèce est identifiée comme étant prioritaire pour une ou plusieurs des raisons suivantes :

  • à cause des préoccupations à propos de sa conservation (c.-à-d., une espèce qui est vulnérable en raison de la taille de sa population, de sa répartition, de sa tendance démographique, de son abondance ou de menaces)
  • à cause d’une responsabilité d’intendance (c.-à-d., une espèce qui caractérise l’avifaune régionale, ou qu’une proportion importante de son aire de distribution ou d’abondance se situe dans la région)
  • à cause d’une responsabilité de gestion (c.-à-d., une espèce qui nécessite une gestion continue en raison de son importance socioéconomique comme espèce d’intérêt cynégétique ou en raison de son effet sur d’autres espèces ou habitats)
  • à cause d’autres préoccupations (c.-à-d., des experts régionaux jugent une espèce comme étant prioritaire pour des raisons autres que celles énumérées ci-dessus ou parce qu’elles sont inscrites en tant qu’espèces en péril ou préoccupantes à l’échelle provinciale)

Sélectionnez l’une des sous-régions ci-dessous pour accéder à la stratégie RCO pour plus d’informations.

RCO, unités biogéographiques marines et sous-régions dans lesquelles l'espèce a été identifiée comme étant prioritaire
RégionSous-région et type de priorité
Forêt pluviale du nord du pacifiqueForêt pluviale du nord du pacifique, sous-région et type de priorité : Région du Pacifique et du Yukon
Plateau néo-écossaisPlateau néo-écossais, sous-région et type de priorité : Région de l'Atlantique - Nouveau-Brunswick
Plateau néo-écossaisPlateau néo-écossais, sous-région et type de priorité : Région de l'Atlantique - Nouvelle-Écosse
Plateaux de Terre-Neuve et du LabradorPlateaux de Terre-Neuve et du Labrador, sous-région et type de priorité : Région de l'Atlantique - Terre-Neuve-et-Labrador
 

Références