Mouette blanche
(Pagophila eburnea)

Sommaire

Photo d’un oiseau
© Glen Tepke (www.pbase.com/gtepke)
Pour obtenir davantage de photos
et des enregistrements vocalisations, visitez Dendroica. (Ce lien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre)

Les Mouettes blanches se reproduisent dans certains des coins les plus reculés du Haut-Arctique canadien. Toutefois, en dépit de son aire de répartition éloignée et inaccessible, la population a été intensivement surveillée. Les Mouettes blanches ont vu leur abondance diminuer de près de 80 % ou plus au Canada depuis 1970, et une recherche intensive menée de 2002 à 2011 a démontré que les estimations actuelles de la population sont fiables. Ces importants déclins dans une population déjà petite ont donné lieu au changement de statut de cette espèce, soit d'espèce préoccupante à espèce en voie de disparition, par le Comité sur la situation des espèces en péril au Canada (COSEPAC 2006h). Cette espèce a été confrontée à un risque important de mortalité lié à la chasse au Groenland, et elle est aussi reconnue comme étant porteuse de niveaux élevés de contaminants. Les Mouettes blanches sont associées à la glace de mer en tout temps de l'année, et le recul de la couverture de glace peut également avoir une incidence sur les populations actuelles. Cette espèce a été identifiée comme étant une priorité de conservation et/ou d’intendance dans une ou plusieurs stratégies régionales de conservation des oiseaux au Canada.

Désignations

Liste des principales désignations pour l’espèce
DésignationÉtatDateSous-espèces, population
COSEPAC (Canada)En voie de disparition2006 
LEP (Canada)Endangered2003 
UICN (Mondial)Quasi menacé2012 
Espèces Sauvages (Canada)En péril2010 
Stratégies régionales de conservation des oiseauxEspèces prioritaires2013 

État de la population

Région géographiqueÉtatFiabilité
CanadaDiminution importanteÉlevée
 

Estimation de la population

Canada500 à 1,000 oiseaux nicheurs
 

Cartes de répartition

 

Stratégie de migration, occurrence

Migrateur sur de courtes distances

La responsabilité pour la conservation de la population mondiale

CanadaFaible

Conservation et gestion

Des études de baguage ont révélé que les Mouettes blanches du Canada ont fait face à une mortalité considérable due à la chasse au Groenland. Cette mortalité est si importante qu’elle a peut-être contribué à la baisse de la population (Stenhouse et al. 2004, COSEPAC 2006h). Étant donné que les Mouettes blanches occupent un niveau trophique élevé, elles sont exposées à des concentrations élevées de contaminants. Les niveaux de mercure dans leurs œufs sont parmi les plus élevés enregistrés pour n'importe quel oiseau de mer, ce qui peut influer sur le succès de la reproduction des Mouettes blanches (COSEPAC 2006h, et les références aux présentes). La stratégie internationale de conservation de la Mouette blanche et le plan d'action (Gilchrist et al. 2008) ont été élaborés en réponse aux déclins de population. Pour obtenir des renseignements sur le statut juridique de cette espèce en vertu de la Loi sur les espèces en péril et pour consulter les documents pertinents relatifs au rétablissement, reportez-vous au Registre public des espèces en péril.

 

Stratégies régionales de conservation des oiseaux

Environnement et Changement climatique Canada et ses partenaires ont mis au point des Stratégies régionales de conservation des oiseaux dans chacune des Régions de conservation des oiseaux (RCO) au Canada. Dans ces stratégies, une espèce est identifiée comme étant prioritaire pour une ou plusieurs des raisons suivantes :

  • à cause des préoccupations à propos de sa conservation (c.-à-d., une espèce qui est vulnérable en raison de la taille de sa population, de sa répartition, de sa tendance démographique, de son abondance ou de menaces)
  • à cause d’une responsabilité d’intendance (c.-à-d., une espèce qui caractérise l’avifaune régionale, ou qu’une proportion importante de son aire de distribution ou d’abondance se situe dans la région)
  • à cause d’une responsabilité de gestion (c.-à-d., une espèce qui nécessite une gestion continue en raison de son importance socioéconomique comme espèce d’intérêt cynégétique ou en raison de son effet sur d’autres espèces ou habitats)
  • à cause d’autres préoccupations (c.-à-d., des experts régionaux jugent une espèce comme étant prioritaire pour des raisons autres que celles énumérées ci-dessus ou parce qu’elles sont inscrites en tant qu’espèces en péril ou préoccupantes à l’échelle provinciale)

Sélectionnez l’une des sous-régions ci-dessous pour accéder à la stratégie RCO pour plus d’informations.

RCO, unités biogéographiques marines et sous-régions dans lesquelles l'espèce a été identifiée comme étant prioritaire
RégionSous-région et type de priorité
Golfe du Saint-LaurentGolfe du Saint-Laurent, sous-région et type de priorité : Région de l'Atlantique - Terre-Neuve-et-Labrador
Golfe du Saint-LaurentGolfe du Saint-Laurent, sous-région et type de priorité : Région de l'Atlantique - Nouvelle-Écosse
Plaine et cordillère arctiquesPlaine et cordillère arctiques, sous-région et type de priorité : Région des Prairies et du Nord
Plateau néo-écossaisPlateau néo-écossais, sous-région et type de priorité : Région de l'Atlantique - Nouvelle-Écosse
Plateaux de Terre-Neuve et du LabradorPlateaux de Terre-Neuve et du Labrador, sous-région et type de priorité : Région de l'Atlantique - Terre-Neuve-et-Labrador
 

Références