Alouette hausse-col
(Eremophila alpestris)

Sommaire

Photo d’un oiseau
© Chuck Kling
Pour obtenir davantage de photos
et des enregistrements vocalisations, visitez Dendroica. (Ce lien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre)

L'Alouette hausse-col a une distribution mondiale, mais au Canada elle occupe une variété d'environnements sans arbres, depuis les landes maritimes jusqu'au sommet des montagnes, et de la toundra arctique aux pâturages des prairies. Les données tirées du Relevé des oiseaux nicheurs et le Recensement des oiseaux de Noël laissent entendre un déclin important du nombre d'individus depuis 1970 environ. L'une des sous-espèces au Canada, E. a. strigata, résidente des prairies côtières du sud de la Colombie-Britannique, a été évaluée par le Comité sur la situation des espèces en péril au Canada en 2003 et désignée « espèce en voie de disparition » (COSEPAC 2003a); elle pourrait en fait avoir déjà disparu du pays. Cette espèce a été identifiée comme étant une priorité de conservation et/ou d’intendance dans une ou plusieurs stratégies régionales de conservation des oiseaux au Canada.

Désignations

Liste des principales désignations pour l’espèce
DésignationÉtatDateSous-espèces, population
COSEPAC (Canada)En voie de disparition2003Alouette hausse-col de la sous-espèce strigata
LEP (Canada)Endangered2005Alouette hausse-col de la sous-espèce strigata
UICN (Mondial)Préoccupation mineure2012 
Espèces Sauvages (Canada)En sécurité2010 
Stratégies régionales de conservation des oiseauxEspèces prioritaires2013 

État de la population

Région géographiqueÉtatFiabilité
CanadaDiminution importanteÉlevée
 

Estimation de la population

Canada5,000,000 à 50,000,000 adultes
 

Cartes de répartition

 

Stratégie de migration, occurrence

Migrateur sur de courtes distances

La responsabilité pour la conservation de la population mondiale

CanadaFaible

Conservation et gestion

Les populations d'Alouettes hausse-col ont fort probablement connu une hausse dramatique dans les régions du Canada où les forêts ont été défrichées au profit de l'agriculture; ces populations ont diminué au cours des dernières années alors que de nombreuses terres de qualité marginale pour l'agriculture ont été rendues à la forêt (Beason 1995). Ailleurs, la perte d'habitat dans les prairies indigènes a eu des répercussions négatives sur les populations, particulièrement celle de la sous-espèce E. a. strigata sur la côte sud de la Colombie-Britannique (Beason 1995, COSEPAC 2003a). Pour obtenir des renseignements sur le statut légal de cette espèce en vertu de la Loi sur les espèces en péril (LEP) et consulter la stratégie de rétablissement, voir le Registre public des espèces en péril.

 

Stratégies régionales de conservation des oiseaux

Environnement et Changement climatique Canada et ses partenaires ont mis au point des Stratégies régionales de conservation des oiseaux dans chacune des Régions de conservation des oiseaux (RCO) au Canada. Dans ces stratégies, une espèce est identifiée comme étant prioritaire pour une ou plusieurs des raisons suivantes :

  • à cause des préoccupations à propos de sa conservation (c.-à-d., une espèce qui est vulnérable en raison de la taille de sa population, de sa répartition, de sa tendance démographique, de son abondance ou de menaces)
  • à cause d’une responsabilité d’intendance (c.-à-d., une espèce qui caractérise l’avifaune régionale, ou qu’une proportion importante de son aire de distribution ou d’abondance se situe dans la région)
  • à cause d’une responsabilité de gestion (c.-à-d., une espèce qui nécessite une gestion continue en raison de son importance socioéconomique comme espèce d’intérêt cynégétique ou en raison de son effet sur d’autres espèces ou habitats)
  • à cause d’autres préoccupations (c.-à-d., des experts régionaux jugent une espèce comme étant prioritaire pour des raisons autres que celles énumérées ci-dessus ou parce qu’elles sont inscrites en tant qu’espèces en péril ou préoccupantes à l’échelle provinciale)

Sélectionnez l’une des sous-régions ci-dessous pour accéder à la stratégie RCO pour plus d’informations.

RCO, unités biogéographiques marines et sous-régions dans lesquelles l'espèce a été identifiée comme étant prioritaire
RégionSous-région et type de priorité
Marmites torrentielles des PrairiesMarmites torrentielles des Prairies, sous-région et type de priorité : Région des Prairies et du Nord
Plaine du Saint-Laurent et des lacs Ontario et ÉriéPlaine du Saint-Laurent et des lacs Ontario et Érié, sous-région et type de priorité : Région du Québec
Rocheuses du NordRocheuses du Nord, sous-région et type de priorité : Région du Pacifique et du Yukon
 

Références