Arlequin plongeur
(Histrionicus histrionicus)

Sommaire

Photo d’un oiseau
© Jukka Jantunen
Pour obtenir davantage de photos
et des enregistrements vocalisations, visitez Dendroica. (Ce lien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre)

Jusque dans les années 1990, l’écologie de l’Arlequin plongeur était peu connue en Amérique du Nord. Bien que des activités de recherche ont amélioré notre connaissance de l’espèce dans certaines régions, il demeure difficile d’estimer la taille des populations et les tendances à long terme de cette espèce en raison du peu de données disponibles. Les données existantes suggèrent la population nationale soit restée stable par rapport à 1970. Toutefois, la fiabilité de cette évaluation est faible. En 2003, la population de l’Est a toutefois été inscrite comme espèce préoccupante à la liste des espèces en péril de la Loi sur les espèces en péril du Canada par le COSEPAC en raison d’un déclin de population. Cette espèce a été identifiée comme étant une priorité de conservation et/ou d’intendance dans une ou plusieurs stratégies régionales de conservation des oiseaux au Canada.

Désignations

Liste des principales désignations pour l’espèce
DésignationÉtatDateSous-espèces, population
COSEPAC (Canada)Préoccupante2013Arlequin plongeur de l'est
LEP (Canada)Préoccupante2003Arlequin plongeur de l'est
UICN (Mondial)Préoccupation mineure2012 
Espèces Sauvages (Canada)Sensible2010 
Les objectifs de populations du Plan nord-américain de gestion de la sauvagineAucune Désignation2012 
Stratégies régionales de conservation des oiseauxEspèces prioritaires2013 

État de la population

Région géographiqueÉtatFiabilité
CanadaPeu de changementFaible
 

Estimation de la population

Canada100,000 à 500,000 oiseaux
 

Cartes de répartition

 

Stratégie de migration, occurrence

Migrateur sur de courtes distances

La responsabilité pour la conservation de la population mondiale

CanadaÉlevé

Conservation et gestion

La chasse excessive, les perturbations dues aux activités récréatives (bateaux) et l'augmentation des perturbations anthropiques (l'aquaculture, la pêche et les aménagements hydroélectriques) ont joué un rôle dans la baisse des effectifs dans le passé (Robertson et Goudie 1999). La chasse de l’espèce est interdite dans l’est du Canada depuis 1990. Il n’y a pas eu d’interdiction de chasse dans l’ouest du Canada, où les prises seraient rares. L’Arlequin plongeur demeure extrêmement vulnérable à la chasse du fait qu’il n’a pas peur de l’homme, qu’il se nourrit souvent près des côtes, et que les femelles et les immatures ressemblent à des canards de certaines autres espèces dont la chasse est autorisée. Pour obtenir de l’information sur le statut légal de l’Arlequin plongeur aux termes de la Loi sur les espèces en péril (LEP) et pour accéder aux documents de rétablissement visant l’espèce, veuillez consulter le Registre public des espèces en péril.

 

Stratégies régionales de conservation des oiseaux

Environnement et Changement climatique Canada et ses partenaires ont mis au point des Stratégies régionales de conservation des oiseaux dans chacune des Régions de conservation des oiseaux (RCO) au Canada. Dans ces stratégies, une espèce est identifiée comme étant prioritaire pour une ou plusieurs des raisons suivantes :

  • à cause des préoccupations à propos de sa conservation (c.-à-d., une espèce qui est vulnérable en raison de la taille de sa population, de sa répartition, de sa tendance démographique, de son abondance ou de menaces)
  • à cause d’une responsabilité d’intendance (c.-à-d., une espèce qui caractérise l’avifaune régionale, ou qu’une proportion importante de son aire de distribution ou d’abondance se situe dans la région)
  • à cause d’une responsabilité de gestion (c.-à-d., une espèce qui nécessite une gestion continue en raison de son importance socioéconomique comme espèce d’intérêt cynégétique ou en raison de son effet sur d’autres espèces ou habitats)
  • à cause d’autres préoccupations (c.-à-d., des experts régionaux jugent une espèce comme étant prioritaire pour des raisons autres que celles énumérées ci-dessus ou parce qu’elles sont inscrites en tant qu’espèces en péril ou préoccupantes à l’échelle provinciale)

Sélectionnez l’une des sous-régions ci-dessous pour accéder à la stratégie RCO pour plus d’informations.

RCO, unités biogéographiques marines et sous-régions dans lesquelles l'espèce a été identifiée comme étant prioritaire
RégionSous-région et type de priorité
Forêt intérieure du nord-ouestForêt intérieure du nord-ouest, sous-région et type de priorité : Région du Pacifique et du Yukon
Forêt pluviale du nord du pacifiqueForêt pluviale du nord du pacifique, sous-région et type de priorité : Région du Pacifique et du Yukon
Grand bassinGrand bassin, sous-région et type de priorité : Région du Pacifique et du Yukon
Rocheuses du NordRocheuses du Nord, sous-région et type de priorité : Région du Pacifique et du Yukon
 

Références