Courlis esquimau
(Numenius borealis)

Sommaire

Photo d’un oiseau
© Henry Eeles Dresser - License
Pour obtenir davantage de photos
et des enregistrements vocalisations, visitez Dendroica. (Ce lien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre)

Le Courlis esquimau était jadis couramment observé aux haltes migratoires des grandes plaines, au printemps, et dans les provinces de l'Atlantique, en automne. On ne connaît pas la situation actuelle de cette espèce; au mieux, elle est extrêmement rare et, au pire, elle est déjà disparue. Celui-ci se reproduisait dans le paysage sans arbres de la toundra des Territoires du Nord-Ouest et hivernait dans les pampas d'Argentine, mais de récentes recherches dans ces deux régions n'ont produit aucune observation confirmée. Le dernier individu obtenu a été abattu à la Barbade, en 1963. La chasse commerciale non réglementée a conduit cette espèce au bord de la disparition et les populations, bien qu'elles ne soient plus chassées, ne se sont pas rétablies. Le Courlis esquimau a été désignée « espèce en voie de disparition » par le Comité sur la situation des espèces en péril au Canada (COSEPAC 2009i). Cette espèce a été identifiée comme étant une priorité de conservation et/ou d’intendance dans une ou plusieurs stratégies régionales de conservation des oiseaux au Canada.

Désignations

Liste des principales désignations pour l’espèce
DésignationÉtatDateSous-espèces, population
COSEPAC (Canada)En voie de disparition2009 
LEP (Canada)Endangered2003 
UICN (Mondial)En danger critique d’extinction2013 
Espèces Sauvages (Canada)En péril2010 
Stratégies régionales de conservation des oiseauxEspèces prioritaires2013 

État de la population

Région géographiqueÉtatFiabilité
CanadaDonnées insuffisantesDonnées insuffisantes
 

Estimation de la population

Canada0 - 50 adultes (comprend des oiseaux nicheurs et migrateurs au Canada)
 

Cartes de répartition

 

Stratégie de migration, occurrence

Migrateur sur de longues distances

La responsabilité pour la conservation de la population mondiale

CanadaÉlevé

Conservation et gestion

Le Courlis esquimau, prisé pour sa chair, était vu comme un met délicat. Plusieurs milliers d'oiseaux ont été tués aux haltes migratoires de la côte est de l'Amérique du Nord et dans les terres intérieures. Lorsque la chasse a été réglementée en 1916, le rétablissement de cette espèce a peut-être été limitée en raison de changements dans l'utilisation des terres dans les prairies nord-américaines et dans les aires d'hivernage situées dans les pampas sud-américaines (Environnement Canada 2007). Pour obtenir des renseignements sur la situation de cette espèce en vertu de la Loi sur les espèces en péril (LEP) et pour consulter son programme de rétablissement, veuillez consulter le Registre public des espèces en péril.

 

Stratégies régionales de conservation des oiseaux

Environnement et Changement climatique Canada et ses partenaires ont mis au point des Stratégies régionales de conservation des oiseaux dans chacune des Régions de conservation des oiseaux (RCO) au Canada. Dans ces stratégies, une espèce est identifiée comme étant prioritaire pour une ou plusieurs des raisons suivantes :

  • à cause des préoccupations à propos de sa conservation (c.-à-d., une espèce qui est vulnérable en raison de la taille de sa population, de sa répartition, de sa tendance démographique, de son abondance ou de menaces)
  • à cause d’une responsabilité d’intendance (c.-à-d., une espèce qui caractérise l’avifaune régionale, ou qu’une proportion importante de son aire de distribution ou d’abondance se situe dans la région)
  • à cause d’une responsabilité de gestion (c.-à-d., une espèce qui nécessite une gestion continue en raison de son importance socioéconomique comme espèce d’intérêt cynégétique ou en raison de son effet sur d’autres espèces ou habitats)
  • à cause d’autres préoccupations (c.-à-d., des experts régionaux jugent une espèce comme étant prioritaire pour des raisons autres que celles énumérées ci-dessus ou parce qu’elles sont inscrites en tant qu’espèces en péril ou préoccupantes à l’échelle provinciale)

Sélectionnez l’une des sous-régions ci-dessous pour accéder à la stratégie RCO pour plus d’informations.

RCO, unités biogéographiques marines et sous-régions dans lesquelles l'espèce a été identifiée comme étant prioritaire
RégionSous-région et type de priorité
Marmites torrentielles des PrairiesMarmites torrentielles des Prairies, sous-région et type de priorité : Région des Prairies et du Nord
Plaine et cordillère arctiquesPlaine et cordillère arctiques, sous-région et type de priorité : Région des Prairies et du Nord
Taïga du bouclier et plaine hudsonnienneTaïga du bouclier et plaine hudsonnienne, sous-région et type de priorité : Région de l'Ontario
 

Références