Guillemot à cou blanc
(Synthliboramphus antiquus)

Sommaire

Photo d’un oiseau
© Glen Tepke (www.pbase.com/gtepke)
Pour obtenir davantage de photos
et des enregistrements vocalisations, visitez Dendroica. (Ce lien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre)

Le Guillemot à cou blanc est un petit oiseau de mer nichant dans les terriers qui se reproduit en colonies sur l'archipel Haida Gwaii, en Colombie-Britannique. La population a subi une prédation intense en raison de l'introduction de mammifères prédateurs. L'espèce est reconnue comme étant préoccupante au Canada (COSEPAC 2004b). Les activités de gestion ont été un succès et l'abondance de la population présente actuellement des changements minimes depuis 1970 environ. Toutefois, une lutte continue contre les prédateurs est nécessaire afin de préserver la situation de la population et d'encourager davantage son rétablissement aux niveaux observés avant l'introduction des mammifères. Cette espèce a été identifiée comme étant une priorité de conservation et/ou d’intendance dans une ou plusieurs stratégies régionales de conservation des oiseaux au Canada.

Désignations

Liste des principales désignations pour l’espèce
DésignationÉtatDateSous-espèces, population
COSEPAC (Canada)Préoccupante2004 
LEP (Canada)Préoccupante2014 
UICN (Mondial)Préoccupation mineure2012 
Espèces Sauvages (Canada)Sensible2010 
Stratégies régionales de conservation des oiseauxEspèces prioritaires2013 

État de la population

Région géographiqueÉtatFiabilité
CanadaPeu de changementMoyenne
 

Estimation de la population

Canada500,000 à 600,000 oiseaux nicheurs
 

Cartes de répartition

 

Stratégie de migration, occurrence

Migrateur sur de longues distances

La responsabilité pour la conservation de la population mondiale

CanadaModéré

Conservation et gestion

On pense que l'introduction accidentelle ou intentionnelle de mammifères prédateurs, en particulier de rats et de ratons laveurs, sur les îles avec des colonies de Guillemots à cou blanc a réduit la population d'au moins 50 % au Canada entre les années 1950 et 1990 (Gaston et Shoji 2010). Dans les années 1990, on a lancé des programmes de lutte contre les prédateurs : ils ont été un succès dans certains emplacements où se trouvent des colonies. Toutefois, la population demeure réduite et se situe en dessous des niveaux observés par le passé et la recolonisation par des prédateurs représente toujours un problème potentiel (Gaston et Shoji 2010). Dans les emplacements où la lutte contre les prédateurs a été un succès, les Guillemots à cou blanc ont crû en abondance (p. ex. Regehr et al. 2007). Pour obtenir de l'information sur le statut juridique de cette espèce en vertu de la Loi sur les espèces en péril (LEP) et pour consulter des documents disponibles relatifs au rétablissement, voir le Registre public des espèces en péril.

 

Stratégies régionales de conservation des oiseaux

Environnement et Changement climatique Canada et ses partenaires ont mis au point des Stratégies régionales de conservation des oiseaux dans chacune des Régions de conservation des oiseaux (RCO) au Canada. Dans ces stratégies, une espèce est identifiée comme étant prioritaire pour une ou plusieurs des raisons suivantes :

  • à cause des préoccupations à propos de sa conservation (c.-à-d., une espèce qui est vulnérable en raison de la taille de sa population, de sa répartition, de sa tendance démographique, de son abondance ou de menaces)
  • à cause d’une responsabilité d’intendance (c.-à-d., une espèce qui caractérise l’avifaune régionale, ou qu’une proportion importante de son aire de distribution ou d’abondance se situe dans la région)
  • à cause d’une responsabilité de gestion (c.-à-d., une espèce qui nécessite une gestion continue en raison de son importance socioéconomique comme espèce d’intérêt cynégétique ou en raison de son effet sur d’autres espèces ou habitats)
  • à cause d’autres préoccupations (c.-à-d., des experts régionaux jugent une espèce comme étant prioritaire pour des raisons autres que celles énumérées ci-dessus ou parce qu’elles sont inscrites en tant qu’espèces en péril ou préoccupantes à l’échelle provinciale)

Sélectionnez l’une des sous-régions ci-dessous pour accéder à la stratégie RCO pour plus d’informations.

RCO, unités biogéographiques marines et sous-régions dans lesquelles l'espèce a été identifiée comme étant prioritaire
RégionSous-région et type de priorité
Forêt pluviale du nord du pacifiqueForêt pluviale du nord du pacifique, sous-région et type de priorité : Région du Pacifique et du Yukon
 

Références