Profil d'espèce

Héliotin blanc satiné

Nom scientifique : Schinia bimatris
Taxonomie : Arthropodes
Répartition du COSEPAC : Manitoba
Date de l’évaluation et le changement de statut: novembre 2014
Statut du COSEPAC : En voie de disparition
Critères d'évaluation du COSEPAC: B1ab(i,ii,iii)+2ab(i,ii,iii)
Justification de la désignation du COSEPAC: Au Canada, ce papillon nocturne est limité aux dunes d’un seul site dans les collines Bald Head du sud du Manitoba, lequel site se trouve à 1000 km au nord du site le plus près situé aux États-Unis. L’habitat du papillon nocturne est menacé par la succession naturelle de la végétation indigène des dunes de sable à végétation parsemée et à découvert. Les plantes hôtes des larves sont inconnues; cependant, on croit qu’elles pourraient faire partie de la famille des astéracées. L’empiètement continu de la végétation fait concurrence à la quantité et à la qualité de la plante hôte des larves.
Historique du statut du COSEPAC: Espèce désignée « en voie de disparition » en mai 2005. Réexamen et confirmation du statut en novembre 2014.
Statut de la LEP : Annexe 1, En voie de disparition
Date d’inscription (AAAA-MM-JJ): 2006-08-15

Les individus de cette espèce pourraient être protégés en vertu de l'annexe 1 de la LEP sous un autre nom. Pour plus d'information voir l'annexe 1, l'index des espèces de A à Z, ou le cas échéant, le tableau des espèces apparentées ci-dessous.


Recherche avancée

Liens rapides : | Taxinomie | Description | Répartition et population | Habitat | Biologie | Menaces | Protection | Initiatives de rétablissement | Programme national de rétablissement | Documents

Taxinomie

Sur le plan de l'apparence, de légères différences existent entre la population canadienne d’héliotin blanc satiné et les populations du sud des États-Unis. Les individus de la population canadienne sont, entre autres, un peu plus grands en moyenne. Un examen plus approfondi de ces différences s'impose, car il est possible que les populations des régions côtières du sud des États-Unis et des Grandes Plaines représentent plus d'une espèce.

Haut de la page

Description

L'héliotin blanc satiné est un petit papillon nocturne d’environ 32 mm d’envergure. L'espèce porte bien son nom, car ses ailes sont d'un blanc brillant pur. Le thorax et l'abdomen sont blancs, tandis que la tête est orange. Grâce à ces caractéristiques uniques, l’héliotin blanc satiné ne peut être confondu avec aucune autre espèce de papillon au Canada. Le bord extérieur des ailes arrière est parfois saupoudré de quelques écailles brunes. Comme la plupart des espèces appartenant au groupe très diversifié des noctuelles, son corps est trapu et massif.

Haut de la page

Répartition et population

L'héliotin blanc satiné se rencontre depuis le Nebraska jusque dans l'est du Texas, vers le sud, et dans les États côtiers du golfe du Mexique jusqu'en Alabama, vers l'est. La présence de l'espèce a également été signalée à plusieurs reprises en Caroline du Sud. Au Canada, elle a été observée uniquement dans le sud-ouest du Manitoba. L’héliotin blanc satiné est présent dans les dunes Spirit du parc provincial de Spruce Woods et à la Base des Forces canadiennes Shilo, près de Brandon, au Manitoba. D'autres recherches sur le terrain devront être effectuées dans le sud-ouest de la province pour déterminer si l'espèce est confinée à cette région, ou si elle forme des populations plus largement réparties dans des habitats de dunes envahies par la végétation. La taille de la population canadienne de l'héliotin blanc satiné n'a pas été déterminée, mais d'après la superficie des habitats favorables restants, cette population compterait actuellement de 100 à 5 000 individus. Les données disponibles sont insuffisantes pour déterminer la tendance de cette population.

Haut de la page

Habitat

Au Manitoba, les deux seules populations connues occupent des dunes dites actives. Ces dunes, qui ne sont pas stabilisées par la végétation, se retrouvent dans des fragments de prairies comprenant des trembles. Dans le sud-est des États-Unis, l'héliotin blanc satiné se rencontre dans des peuplements côtiers de pin des marais.

Haut de la page

Biologie

On sait très peu de chose sur la biologie de ce papillon nocturne. Au Manitoba, des héliotins adultes ont été récoltés entre le début et la fin de juillet. L'espèce est active de jour comme de nuit. Les plantes nourricières des chenilles et des adultes sont inconnues, mais la population du parc provincial Spruce Woods est associée à l'onagre blanche, qui pourrait être une plante hôte des chenilles. Par contre, à la Base des Forces canadiennes Shilo, il y a peu d'onagres blanches, ce qui laisse croire que l'héliotin blanc satiné a d'autres plantes hôtes. La floraison de cette espèce d’onagre coïncide avec la période de vol de l’héliotin blanc satiné et ses fleurs blanches sont de la même couleur que les adultes. Un tel synchronisme et une telle coloration permettant à l’adulte de se camoufler s'observent chez de nombreuses espèces d'héliotins qui se reposent sur les fleurs de la plante hôte durant la journée. Chez la plupart des espèces d'héliotins, les chenilles se nourrissent uniquement des jeunes fleurs et des graines de la plante hôte pendant qu’elles complètent leur développement en deux à quatre semaines. De nombreuses espèces d'héliotins hibernent au stade de chrysalide, et l’adulte émerge pendant la période de floraison de la plante hôte.

Haut de la page

Menaces

Les exigences en matière d'habitat sont inconnues en ce qui concerne les populations canadiennes de l’héliotin blanc satiné, mais la disponibilité limitée de dunes convenables peut représenter une menace pour l’espèce. La stabilisation des dunes envahies par la végétation pourrait en effet représenter une menace pour ce papillon. Des conditions plus chaudes et sèches dans des dunes où se trouve les seuls sites connus au Canada pourraient aussi être néfastes pour l’espèce.

Haut de la page

Protection

Protection fédérale

L'espèces Héliotin blanc satiné est protégée en vertu de la Loi sur les espèces en péril (LEP) du gouvernement fédéral. De plus amples renseignements sur la LEP, y compris sur la façon dont elle protège les espèces individuelles, sont disponibles dans le document Loi sur les espèces en péril : un guide.

L'héliotin blanc satiné se trouve à la Base des Forces canadiennes Shilo, qui constitue une terre fédérale protégée en vertu de la LEP. Dans le parc provincial de Spruce Woods, son habitat est protégé contre le développement.

Protection provinciale et territoriale

Pour savoir si cette espèce est protégée par des lois provinciales ou territoriales, consultez les sites web des provinces et territoires.

Haut de la page

Initiatives de rétablissement

État d'avancement de la planification du rétablissement

Programmes de rétablissement :

Nom : Programme de rétablissement de l’héliotin blanc satiné (Schinia bimatris) au Canada
État d'avancement : Versions finales affichées dans le Registre des espèces en péril

Haut de la page

Progrès et activités de rétablissement

Résumé des progrès jusqu’à présent Un programme de rétablissement de l’héliotin blanc satiné est en cours d’élaboration. On a observé de nouveau l’héliotin blanc satiné en 2003 dans le parc provincial de Spruce Woods. Aucun relevé de l’espèce ne semble avoir été effectué depuis cette date, et il n’y a pas eu de modification du statut de la population ou de la répartition de l’espèce depuis le rapport de situation du COSEPAC de 2005. Résumé des activités de recherche et de surveillance Il faudrait effectuer un nouveau relevé dans le parc provincial de Spruce Woods afin de confirmer la taille de la population et sa répartition. Il faudrait que le relevé porte également sur les dunes de la Base des forces armées Shilo, qui sont à proximité, afin de déterminer la présence de l’espèce.

Documents

REMARQUE : Ce ne sont pas tous les rapports du COSEPAC qui sont actuellement disponibles dans le Registre public des espèces en péril. La plupart des rapports qui ne sont pas encore disponibles sont des rapports de situation pour des espèces évaluées par le COSEPAC avant mai 2002. Parmi les autres rapports du COSEPAC qui ne peuvent être consultés pour le moment, il y a ceux sur les espèces qui sont évaluées comme espèces disparues, espèces non en péril ou pour lesquelles des données sont insuffisantes. Dans l’intervalle, ils sont disponibles sur demande auprès du Secrétariat du COSEPAC.

11 enregistrement(s) trouvé(s).

Rapports de situation du COSEPAC

  • Évaluation et Rapport de situation du COSEPAC sur l’héliotin blanc satiné (Schinia bimatris) au Canada (2015-12-09)

    L'héliotin blanc satiné est une noctuelle blanche de taille relativement modeste dont la répartition est limitée au Canada. Les noctuelles appartiennent à la famille des Noctuidés, groupe largement représenté à l'échelle mondiale. Ce groupe incroyablement diversifié compte plus de 35 000 espèces décrites et de nombreuses autres espèces encore non décrites. Avec ses quelque 50 000 espèces, il rivalise probablement au plan de la diversité avec l'ensemble des vertébrés. Malgré leur diversité, les noctuelles demeurent un groupe relativement peu connu. La plupart des espèces sont de taille moyenne et ont un corps massif, et presque toutes sont phytophages. Le groupe comprend de nombreuses espèces importantes du point de vue économique, comme les vers-gris et les légionnaires.

Énoncés de réaction

  • Énoncé de réaction - Héliotin blanc satiné (2015-12-23)

    Au Canada, ce papillon nocturne est limité aux dunes d’un seul site dans les collines Bald Head du sud du Manitoba, lequel site se trouve à 1000 km au nord du site le plus près situé aux États-Unis. L’habitat du papillon nocturne est menacé par la succession naturelle de la végétation indigène des dunes de sable à végétation parsemée et à découvert. Les plantes hôtes des larves sont inconnues; cependant, on croit qu’elles pourraient faire partie de la famille des astéracées. L’empiètement continu de la végétation fait concurrence à la quantité et à la qualité de la plante hôte des larves.
  • Énoncés de réaction - Héliotin blanc satiné (2005-11-15)

    Ce papillon nocturne est associé aux habitats de dunes. Sa présence a été consignée dans un petit nombre de sites dispersés en Amérique du Nord, dont un seul site existant au Canada. La plupart des habitats de dunes au Canada semblent trop secs pour cette espèce. Les habitats de dunes ont connu de graves déclins, et il est probable que cette espèce ait également fait l’objet d’une diminution.

Programmes de rétablissement

  • Programme de rétablissement de l’héliotin blanc satiné (Schinia bimatris) au Canada (2011-08-11)

    En vertu de l'article 37 de la Loi sur les espèces en péril (LEP), le ministre compétent est tenu d'élaborer un programme de rétablissement pour toute espèce inscrite comme étant disparue du pays, en voie de disparition ou menacée. L’héliotin blanc satiné a été inscrit « en voie de disparition » en août 2006 en vertu de la LEP. Environnement Canada a dirigé l’élaboration de ce programme de rétablissement. Le présent programme de rétablissement a été élaboré en collaboration avec la province du Manitoba et le ministère de la Défense nationale.

Décrets

Rapports annuels du COSEPAC

  • Rapport annuel du COSEPAC - 2005 (2005-08-12)

    Le rapport annuel de 2005 présenté au Conseil canadien pour la conservation des espèces en péril (CCCEP) par le Comité sur la situation des espèces en péril au Canada.
  • Rapport annuel du COSEPAC - 2014-2015 (2015-11-20)

    En vertu de la Loi sur les espèces en péril (LEP), la mission première du Comité sur la situation des espèces en péril au Canada (COSEPAC) est « d’évaluer la situation de toute espèce sauvage qu'il estime en péril ainsi que, dans le cadre de l'évaluation, de signaler les menaces réelles ou potentielles à son égard ». Au cours de la présente année de déclaration (d’octobre 2014 à septembre 2015), le COSEPAC a tenu deux réunions d’évaluation des espèces sauvages, la première, du 23 au 28 novembre 2014, et la deuxième, du 27 avril au 1er mai 2015. Pendant cette période, le COSEPAC a évalué la situation ou revu la classification de 56 espèces sauvages. Disparues : 0 Disparues du pays : 1 En voie de disparition : 21 Menacées : 11 Préoccupantes : 21 Données insuffisantes : 1 Non en péril : 1 Total : 56 Sur les 56 espèces sauvages examinées, le COSEPAC a révisé la classification de 40 espèces dont la situation avait déjà été évaluée. La révision de la classification de 24 de ces espèces a confirmé la même situation de risque que l’évaluation précédente.

Permis et accords connexes

  • Raison pour l'émission du permis(#SARA-PNR-2007-0063), en vertu de l'article 73 de la LEP (2007-07-27)

    Des relevés diurnes de l'Hesperia ottoe seront effectués en parcourant deux fois par semaine les transects d'habitat convenable et en se servant d'un filet fauchoir. Dans le cas de l'héliotin blanc satiné, on placera la nuit des pièges à lumière ultraviolette LuminocMC à environ six endroits dans un habitat de dunes sableuses, et les pièges seront vidés régulièrement après trois ou quatre nuits. L'objectif visé par ces relevés est d'établir la présence continue de ces espèces au Manitoba.
  • Raison pour l'émission du permis(#SARA-PNR-2010-0152), en vertu de l'article 73 de la LEP (2010-07-15)

    Le but de cette étude est de déterminer la distribution, abondance et les associations de l'habitat de la noctuelle sombre des dunes. Pièges à lumière non létal seront entrepris aux endroits où l'espèce a été observée et sur l'habitat convenable pas encore étudié. Cette information est nécessaire pour faciliter la récupération de l'espèce, y compris l'identification des habitats essentiels. Une a quatre pièges, selon la taille des dunes de sable, seront mis en place, de crépuscule jusqu'à l'aube, d'un à trois nuits. Pièges seront vérifiés chaque matin peu après l'aube. Après identification, noctuelles cibles et non cibles seront libérés à proximité de la couverture de végétation dense ombré. Un spécimen de référence peut-être collecté de chaque site. Une tentative sera faite pour identifier les espèces de plantes hôtes. Une coupe de l'espèce de plante hôte potentiels peut-être collectée pour l'identification positive. Il y a une possibilité de capture accessoire du Héliotin d'Aweme diurne et Héliotin blanc satiné nocturne en raison de préférence d'habitat similaire. Il s'agit d'une modification au permis pour ajouter deux nouveaux endroits en Saskatchewan et un nouvel assistant.

Documents de consultation

  • Consultation sur la modification de la liste des espèces de la Loi sur les espèces en péril : Novembre 2005 (2005-11-16)

    Le gouvernement du Canada a promulgué la Loi sur les espèces en péril (LEP), le 5 juin 2003 dans le cadre de sa stratégie sur les espèces en péril. L'annexe 1 de cette loi, appelée ici « liste de la LEP », énumère les espèces qui sont protégées en vertu de la loi. Les Canadiens sont invités à exprimer leur opinion concernant l'inscription à la liste de la LEP de toutes les espèces incluses dans ce document ou de certaines d'entre elles.
Date de modification :