Profil d'espèce

Cisco à nageoires noires

Nom scientifique : Coregonus nigripinnis
Taxonomie : Poissons
Répartition du COSEPAC : Ontario
Date de l’évaluation et le changement de statut: avril 2007
Statut du COSEPAC : Données insuffisantes
Critères d'évaluation du COSEPAC:
Justification de la désignation du COSEPAC: Les incertitudes quant à savoir si nous traitons ou non d’écomorphotypes d’une espèce commune et répandue (C.artedii) ou de populations distinctes (C. nigripinnis) ne peuvent être résolues en se fondant sur les données qui sont disponibles actuellement. Étant donné ces incertitudes, le COSEPAC ne peut définir sans ambigüité quelle unité serait évaluée. Cependant, le COSEPAC indique que peu importe le statut systématique, il y a des Corégonidés distincts dans ces lacs qui méritent des mesures de protection et de conservation améliorées. Il est probable que l’incertitude quant au statut systématique ne puisse être résolue qu’en procédant à un examen taxinomique et systématique approfondi du sous-genre de l’espèce.
Historique du statut du COSEPAC: Espèce désignée « menacée » en avril 1988. Espèce étudiée en avril 2007 et classée dans la catégorie « données insuffisantes ».
Statut de la LEP : Annexe 2, Menacée   (Les dispositions de l'Annexe 1 de la LEP ne s'appliquent pas)
Date d’inscription (AAAA-MM-JJ):

Les individus de cette espèce pourraient être protégés en vertu de l'annexe 1 de la LEP sous un autre nom. Pour plus d'information voir l'annexe 1, l'index des espèces de A à Z, ou le cas échéant, le tableau des espèces apparentées ci-dessous.


Recherche avancée

Liens rapides : | Description | Habitat | Biologie | Initiatives de rétablissement | Programme national de rétablissement | Documents

Description

Le Cisco à nageoires noires a un corps allongé, de gros yeux, un museau émoussé et une bouche en position terminale. Ce poisson est argenté foncé, avec un dos allant du vert foncé au noir et des reflets roses et violets sur les côtés. La moitié supérieure des nageoires est noire. Le Cisco à nageoires noires mesure jusqu'à 510 mm.

Haut de la page

Répartition et population

Au Canada, le Cisco à nageoires noires habitait les lacs Supérieur, Huron, Michigan, Ontario et Nipigon. Il a disparu des lacs Michigan et Huron et sa présence dans les lacs Supérieur et Ontario n'est pas confirmée. Le lac Nipigon est le seul lac canadien où la présence de ce poisson est confirmée, mais sa situation n'y est pas bien comprise.

Haut de la page

Habitat

L'habitat préféré des Ciscos à nageoires noires n'est pas connu.

Haut de la page

Biologie

La biologie générale de cette espèce n'est pas connue. Les régions utilisées pendant la saison du frai ne sont pas connues.

Haut de la page

La disparition des Ciscos à nageoires noires est due à deux facteurs principaux: la surexploitation commerciale de l'espèce; et la prédation de la part de la Lamproie marine.

Haut de la page

Haut de la page

Initiatives de rétablissement

État d'avancement de la planification du rétablissement

Programmes de rétablissement :

Nom : Programme de rétablissement du Cisco à nageoires noires (Coregonus nigripinnis)
État d'avancement : Mise sur pied des planificateurs de rétablissement

Haut de la page

Documents

REMARQUE : Ce ne sont pas tous les rapports du COSEPAC qui sont actuellement disponibles dans le Registre public des espèces en péril. La plupart des rapports qui ne sont pas encore disponibles sont des rapports de situation pour des espèces évaluées par le COSEPAC avant mai 2002. Parmi les autres rapports du COSEPAC qui ne peuvent être consultés pour le moment, il y a ceux sur les espèces qui sont évaluées comme espèces disparues, espèces non en péril ou pour lesquelles des données sont insuffisantes. Dans l’intervalle, ils sont disponibles sur demande auprès du Secrétariat du COSEPAC.

3 enregistrement(s) trouvé(s).

Rapports de situation du COSEPAC

Décrets

Rapports annuels du COSEPAC

  • Rapport annuel du COSEPAC - 2007 (2007-08-30)

    Le rapport annuel de 2007 présenté au Ministre de l'Environnement et au Conseil canadien pour la conservation des espèces en péril (CCCEP) par le Comité sur la situation des espèces en péril au Canada.
Date de modification :