Profil d'espèce

Baleine grise Population du Pacifique Nord-Est

Nom scientifique : Eschrichtius robustus
Autres noms/noms précédents : Baleine grise de Californie (Population du Pacifique Nord-Est),Baleine grise (Population de l'Est du Pacifique Nord),Baleine grise de Californie (Population du Nord-Est du Pacifique),Baleine grise de Californie (Population du Pacifique Nord-Est)
Taxonomie : Mammifères
Répartition du COSEPAC : Yukon, Territoires-du-Nord-Ouest, Colombie-Britannique, Océan Pacifique, Océan Arctique
Date de l’évaluation et le changement de statut: novembre 2017
Statut du COSEPAC : Non active
Critères d'évaluation du COSEPAC:
Justification de la désignation du COSEPAC:
Historique du statut du COSEPAC: L'espèce a été considérée comme une seule unité et a été désignée « non en péril » en avril 1987. Réexamen du statut : l'espèce a été désignée « préoccupante » en mai 2004. Division en deux populations en novembre 2017 (population migratrice du Pacifique Nord, et du groupe s’alimentant le long de la côte du Pacifique).  La désignation initiale a été désactivée.
Statut de la LEP : Annexe 1, Préoccupante
Date d’inscription (AAAA-MM-JJ): 2005-07-14

Les individus de cette espèce pourraient être protégés en vertu de l'annexe 1 de la LEP sous un autre nom. Pour plus d'information voir l'annexe 1, l'index des espèces de A à Z, ou le cas échéant, le tableau des espèces apparentées ci-dessous.


Recherche avancée

Espèces apparentées

Espèce Statut
COSEPAC
Statut
sous la
LEP
Baleine grise ( Population du groupe s’alimentant le long de la côte du Pacifique ) En voie de disparition Aucun statut

Liens rapides : | Photo | Répartition et population | Programme national de rétablissement | Documents

Image de Baleine grise

Baleine grise Photo 1

Haut de la page

Haut de la page

Progrès et activités de rétablissement

Résumé des activités recherche et de surveillance Le Vancouver Aquarium Marine Science Centre travaille en collaboration avec un réseau de bénévoles pour consigner des observations de baleines grises et pour approfondir la compréhension globale des besoins de la baleine grise en matière d’habitat. Résumé des activités de rétablissement On a créé une campagne de sensibilisation publique pour contribuer à la réduction des répercussions des activités humaines sur la baleine grise. On a distribué des dépliants dans les camps de pêche et au personnel de parcs afin d’agrandir le réseau d’observation et d’encourager les gens à modifier leur comportement de façon à favoriser la population de baleines grises. De plus, des ateliers sont tenus pour informer les guides d’excursions en kayak sur les lignes directrices à respecter au moment de l’observation de baleines. Adresses électroniques Wild Whales: Grey Whale Facts and Sightings Reports http://www.wildwhales.org/ [en anglais seulement] Whales British Columbia: Grey Whale Facts http://www.whalesbc.com/#grey_whale [en anglais seulement]

Documents

REMARQUE : Ce ne sont pas tous les rapports du COSEPAC qui sont actuellement disponibles dans le Registre public des espèces en péril. La plupart des rapports qui ne sont pas encore disponibles sont des rapports de situation pour des espèces évaluées par le COSEPAC avant mai 2002. Parmi les autres rapports du COSEPAC qui ne peuvent être consultés pour le moment, il y a ceux sur les espèces qui sont évaluées comme espèces disparues, espèces non en péril ou pour lesquelles des données sont insuffisantes. Dans l’intervalle, ils sont disponibles sur demande auprès du Secrétariat du COSEPAC.

25 enregistrement(s) trouvé(s).

Rapports sur les progrès de la mise en œuvre du document de rétablissement

Rapports de situation du COSEPAC

  • COSEPAC - Sommaire de l’évaluation et Rapport de situation : Baleine grise Eschrichtius robustus – populations de l'Atlantique et du nord-est du Pacifique (2009-04-01)

    Sommaire de l’évaluation – Mai 2000 Nom commun Baleine grise – population de l'Atlantique Nom scientifique Eschrichtius robustus Statut Disparue du pays Justification de la désignation * Une justification de la désignation n'est pas précisée lorsqu'une révision de la classification est effectuée dans le cadre d'un sommaire du statut de l'espèce. Répartition Océan Atlantique Historique du statut Espèce disparue du Canada avant la fin des années 1800. Espèce désignée « disparue du pays » en avril 1987. Réexamen et confirmation du statut en mai 2000 et en novembre 2009. Sommaire de l’évaluation – Avril 1987 Nom commun Baleine grise – population du nord-est du Pacifique Nom scientifique Eschrichtius robustus Statut Espèce non en péril Justification de la désignation Les populations, qui ont été décimées par suite d'exploitation, se sont rétablies. Répartition Océan Pacifique Historique du statut Espèce désignée non en péril en avril 1987.
  • Évaluation et Rapport de situation du COSEPAC sur la baleine grise (population du Pacifique nord-est) (Eschrichtius robustus) au Canada (2004-05-01)

    La baleine grise (Eschrichtius robustus) est un cétacé à fanons de taille moyenne à grosse (11 à 15 m) et au corps gris foncé. Elle n'a pas de nageoire dorsale. Les fanons, de couleur crème à jaune pâle, sont courts. De deux à quatre sillons gulaires lui permettent de dilater sa gorge au moment de la déglutition. La peau, mouchetée, est souvent couverte de plaques d'anatifes et de crustacés.
  • Évaluation et Rapport de situation du COSEPAC sur la baleine grise au Canada (2000-05-01)

    Historiquement, la baleine grise (Eschrichtius robustus) habitait les eaux de la plate-forme continentale des océans Atlantique Nord et Pacifique Nord. Elle disparut de l'Atlantique Nord avant la fin du XIXe siècle, probablement à cause de la chasse. Deux stocks fréquentent le Pacifique Nord, soit le stock de l'ouest (de Corée) et le stock de l'est (de Californie). Autrefois, ces deux stocks ont fait l'objet d'une chasse par les Autochtones et, aux XIXe et XXe siècles, par les baleiniers. Un accord international signé en 1937 assure une certaine protection à l'espèce.

Énoncés de réaction

  • Énoncé de réaction - Baleine grise, Population de l'Est du Pacifique Nord (2004-10-22)

    Les baleines grises migrent chaque année de leur aires hivernales de mise bas au Mexique à leurs aires d'alimentation estivales dans le nord de l'Alaska, de la Russie et du Canada. La majeure partie de la population passe le long de la côte de la Colombie-Britannique, et certains individus reviennent tous les étés en Colombie-Britannique pour se nourrir (environ 80). Cette population a connu une augmentation de 2,5 p. 100 par année à la suite de la clôture de la chasse à la baleine, et elles ont atteint leur nombre le plus élevé, soit à des niveaux comparables à ceux existants avant l'exploitation, d'environ 27 000 individus en 1998. La possibilité de rétablissement du groupe résident estival est inconnue. Cependant, plus d'un tiers de la population est décédée entre 1998 et 2002 (possiblement en raison du manque de nourriture en Alaska). Les taux de natalité, les taux de survie et d'autres indicateurs laissent entendre que le déclin a cessé et que la population est stable ou à la hausse depuis 2002. Ces baleines sont vulnérables aux activités humaines dans leurs quatre lagunes de reproduction au Mexique, ainsi qu'à l'enchevêtrement dans les engins de pêche et aux collisions avec des navires dans l'ensemble de leur aire de répartition. Les bruits sous l'eau associés à l'exploitation d'hydrocarbures proposée en Colombie-Britannique pourraient modifier les trajets de migration. Le petit groupe estival de baleines résidentes pourrait également être menacé par la chasse à la baleine de subsistance aux États-Unis.

Plans d'actions

  • Plan d'action visant des espèces multiples dans la réserve de parc national Pacific Rim (2017-08-24)

    Adossée aux monts insulaires de l'île de Vancouver et faisant face à l'océan Pacifique, la réserve de parc national Pacific Rim (RPN Pacific Rim) protège et présente le riche patrimoine naturel et culturel de la côte Ouest du Canada. La RPN Pacific Rim se compose de trois secteurs géographiques distincts, soit les secteurs de la plage Long, de l'archipel Broken Group et du sentier de la Côte-Ouest, chacun d'eux offrant une gamme unique d'expériences aux visiteurs. D'une superficie totale de 51 216 hectares, la réserve de parc abrite d'importantes zones de forêt humide tempérée mature, de systèmes de dunes côtières, de zones humides, de zones intertidales et d'habitats marins, ce qui lui permet de démontrer l'interdépendance qui existe entre la terre, la mer et les humains. Ces merveilles de la nature sont intimement liées à la culture des Premières nations Nuu-chah-nulth (passée et présente) et à celle des explorateurs et colons européens.
  • Plan d'action visant des espèces multiples dans la réserve de parc national, réserve d’aire marine nationale de conservation et site du patrimoine haïda Gwaii Haanas (2016-07-04)

    Le Plan d’action visant des espèces multiples dans la réserve de parc national, réserve d’aire marine nationale de conservation et site du patrimoine haïda Gwaii Haanas satisfait à l’article 47 de la Loi sur les espèces en péril (LEP), qui exige l’élaboration d’un plan d’action pour les espèces présentes à l’intérieur des limites de ce site nécessitant un plan d’action. Ce plan d’action sera mis à jour afin d’inclure toutes les mesures de conservation et de rétablissement des espèces marines en péril après l’achèvement du premier plan directeur intégré pour la terre, la mer et les gens concernant la réserve de parc national, réserve d’aire marine nationale de conservation, et site du patrimoine haïda Gwaii Haanas (ci­après appelé Gwaii Haanas). Les mesures décrites dans ce plan profiteront également à d’autres espèces avec des préoccupations de conservation, qui sont régulièrement présentes sur le site.

Plans de gestion

  • Plan de gestion de la baleine grise (Eschrichtius robustus) de l’est du Pacifique au Canada (2011-01-13)

    La baleine grise (Eschrichtius robustus) est un mysticète de taille moyenne à grande, les mâles mesurant habituellement entre 11,1 et 14,3 m (Evans, 1987). La coloration du corps, mouchetée à divers degrés, va du gris foncé au gris clair. La peau des animaux est souvent couverte d’anatifes ainsi que de grappes de poux des baleines. La baleine grise est le seul grand cétacé à fanons dont la mâchoire supérieure dépasse la mâchoire inférieure.

Décrets

  • Décret accusant réception des évaluations faites conformément au paragraphe 23(1) de la Loi (2004-10-19)

    Le décret accuse réception par la gouverneure en conseil des évaluations de la situation d'espèces sauvages effectuées par le Comité sur la situation des espèces en péril au Canada (COSEPAC) conformément au paragraphe 23(1) de la Loi sur les espèces en péril (LEP). La LEP vise à prévenir la disparition - de la planète ou du Canada seulement - des espèces sauvages, à permettre le rétablissement de celles qui, par suite de l'activité humaine, sont devenues des espèces disparues du pays, en voie de disparition ou menacées et à favoriser la gestion des espèces préoccupantes pour éviter qu'elles ne deviennent des espèces en voie de disparition ou menacées.
  • Décret modifiant les annexes 1 à 3 de la Loi sur les espèces en péril (volume 139, numéro 15, 2005) (2005-07-27)

    Conformément à l'article 27 de la Loi sur les espèces en péril (LEP), le ministre de l'Environnement recommande que 43 espèces soient ajoutées à l'annexe 1, soit la Liste des espèces en péril. Cette recommandation est fondée sur les évaluations scientifiques effectuées par le Comité sur la situation des espèces en péril au Canada (COSEPAC) et sur les consultations avec des gouvernements, des peuples autochtones, des conseils de gestion des ressources fauniques, des intervenants et le public canadien.

Rapports annuels du COSEPAC

  • Rapport annuel du COSEPAC - 2004 (2004-09-16)

    Le rapport annuel de 2004 présenté au Conseil canadien pour la conservation des espèces en péril (CCCEP) par le Comité sur la situation des espèces en péril au Canada.

Permis et accords connexes

  • Raison pour l'émission de la licence(#20-PPAC-00017 ), en vertu de l'article 74 de la LEP (2020-06-01)

    Il s'agit d'une comparaison des impacts liés à l'alimentation et à l'exposition aux produits toxiques sur la reproduction des épaulards résidents du Sud, des épaulards itinérants de Bigg et des cétacés à fanons. Cette comparaison se fait en utilisant des mesures non invasives d'analyse des métabolites d'hormone et des substances toxiques provenant du prélèvement d'échantillons fécaux.
  • Raison pour l'émission de la licence(#20-PPAC-00019 ), en vertu de l'article 74 de la LEP (2020-05-01)

    Parcs Canada est un partenaire très engagé dans les efforts du gouvernement du Canada pour aider au rétablissement des épaulards résidents du Sud et maintenir en bonne santé tous les mammifères marins. Parcs Canada effectuera des relevés et surveillera les activités à l'intérieur et à proximité des eaux marines de la réserve du parc national Pacific Rim afin de contribuer à une meilleure compréhension de la présence des épaulards résidents du sud et des autres mammifères marins, de la taille de leur population et de leur utilisation de l'habitat essentiel.
  • Raison pour l'émission du permis(#PAC MML SARA 09), en vertu de l'article 73 de la LEP (2005-06-14)

    L'objectif des travaux est de prendre des photographies à des fins d'identification pour estimer l'abondance, l'utilisation de l'habitat et la structure sociale des baleines. Les chercheurs s'approcheront des baleines pour photographier des individus à des fins d'identification et pour prélever des échantillons de leurs proies. Ces activités contribueront à notre connaissance de ces espèces en péril et soutiendront l'atteinte des objectifs de rétablissement de ces espèces.
  • Raison pour l'émission du permis(#PAC MML SARA 11), en vertu de l'article 73 de la LEP (2005-06-21)

    Le but de cette recherche est de recueillir des données d'identification photographique. On utilisera les photographies et les données auxiliaires pour estimer l'abondance de l'agrégation de baleines grises dans la région de même que pour mesurer l'utilisation spatiale et temporelle de l'habitat et étudier la fidélité au site. Les photographies des rorquals à bosse et des épaulards contribueront à l'évaluation de l'abondance. Les données recueillies fourniront de l'information scientifique qui facilitera la planification du rétablissement d'espèces en péril.
  • Raison pour l'émission du permis(#PAC MML SARA 23), en vertu de l'article 73 de la LEP (2006-05-11)

    Les chercheurs effectueront des relevés mensuels sur des transects linéaires dans le cadre d'une étude visant à valider sur le terrain les observations de plus de 1500 bénévoles. Dans le cadre de ces relevés, on recueillera des photographies des espèces inscrites afin de contribuer aux études en cours de marquage-recapture par l'identification photographique, dont les suivantes : surveillance continue des populations d'épaulards (résidents, migrateurs et hauturiers); étude financée par plusieurs instances sur la structure des populations, l'abondance et la situation des rorquals à bosse, par l'identification photographique; catalogue de photographies de baleines grises; catalogue de photographies des dauphins à flancs blancs du Pacifique. Comme l'identification photographique a été recommandée dans le programme de rétablissement du rorqual bleu, du rorqual commun et du rorqual boréal, on prendra des photographies si l'on rencontre des spécimens de ces espèces.
  • Raison pour l'émission du permis(#PAC MML SARA 44), en vertu de l'article 73 de la LEP (2006-07-04)

    Le but de cette recherche est de recueillir des photographies de baleines grises et de rorquals à bosse dans le secteur. On utilisera les photographies et les données auxiliaires pour estimer l'abondance de l'agrégation de baleines grises qui s'alimentent dans la région, mesurer l'utilisation spatiale et temporelle de l'habitat et étudier la fidélité au site année après année. On utilisera les photographies de rorquals à bosse pour estimer le nombre de ces baleines dans le secteur. Les relevés seront fondés sur des données d'identification photographiques de référence recueillies en 2005 et aideront à déterminer le nombre de rorquals à bosse qui reviennent dans le secteur pour s'alimenter. Ce travail contribue aux efforts en collaboration déployés dans le cadre de l'établissement d'une collection de photographies pour l'identification des baleines grises dans le Pacifique Nord-Ouest.
  • Raison pour l'émission du permis(#PAC MML SARA 46), en vertu de l'article 73 de la LEP (2006-08-02)

    Dans le cadre du programme d'intervention en cas d' incidents impliquant des mammifères marins, Pêches et Océans Canada surveille tous les incidents impliquant des mammifères marins et des tortues de mer afin de prendre des mesures dans le cas d'activités humaines inappropriées ou illégales; de surveiller les maladies chez les stocks d'animaux sauvages; d'étudier les tendances d'autres occurrences naturelles susceptibles d'avoir un impact sur la survie des espèces.
  • Raison pour l'émission du permis(#PAC MML SARA 48), en vertu de l'article 73 de la LEP (2006-08-08)

    Les buts sont les suivants : surveiller les tendances démographiques des baleines grises et des rorquals à bosse au large de la côte de la Colombie Britannique; déterminer quels sont les aliments dont se nourrissent les baleines grises et les rorquals à bosse qui fréquentent la région, et en quelle quantité; vérifier s'il existe une structure sociale dans le troupeau de baleines grises; déterminer si les baleines grises et les rorquals à bosse utilisent le son pour localiser leurs proies ainsi que la façon dont ces animaux utilisent le son; suivre le comportement des baleines grises et des rorquals à bosse sous l'eau à l'égard de leurs proies. Les techniques et les équipements utilisés incluront les suivants : échantillonneurs de fond et enregistrements vidéo sous-marins; sonar à faisceaux multiples; prélèvement d'échantillons fécaux de baleines grises au moyen d'une épuisette; hydrophone passif pour quantifier l'utilisation des sons par les baleines dans les aires d'alimentation. Le comportement des baleines dans les aires d'alimentation sera également surveillé.
  • Raison pour l'émission du permis(#PAC MML SARA 51), en vertu de l'article 73 de la LEP (2006-08-22)

    Baleines grises - L'objectif global est d'étudier l'organisation sociale des baleines grises sur les aires d'alimentation, ce qui inclut l'étude de registres de longue date portant sur les associations et la fidélité aux sites fondés sur l'identification photographique (depuis les années 1970), la détermination du sexe et de la parenté génétique (depuis les années 1990) de même que la détermination de la taille relative et des corrélations comportementales. L'objectif spécifique de la présente saison et de la prochaine est d'étudier le sexe et le degré de parenté. Rorquals à bosse - Étudier l'abondance, la répartition et le comportement des rorquals à bosse dans la région, ce qui suppose principalement la prise opportuniste de photographies à des fins d'identification et la tenue d'un catalogue où figure chacun des rorquals à bosse ainsi photographiés.
  • Raison pour l'émission du permis(#PAC MML SARA 67), en vertu de l'article 73 de la LEP (2007-04-04)

    Les activités et les buts du projet sont étayés par les stratégies énoncées dans le programme national de rétablissement de l'épaulard (populations résidentes du Nord et du Sud) et dans le programme de rétablissement du rorqual bleu, du rorqual commun et du rorqual boréal.
  • Raison pour l'émission du permis(#PAC SARA 84), en vertu de l'article 73 de la LEP (2008-03-17)

    Des relevés sur l'emplacement et le nombre d'individus par groupe de mammifères marins observés seront menés et documentés. Tous les épaulards et les rorquals à bosse observés seront photographiés aux fins d'identification photographique. Des échantillons supplémentaires seront prélevés sur les épaulards : données comportementales, proies restantes après l'alimentation, matières fécales et biopsies de la peau et du petit lard.
  • Raison pour l'émission du permis(#PAC SARA 87), en vertu de l'article 73 de la LEP (2008-06-01)

    Recueillir des données de référence sur la répartition et l'abondance d'espèces de mammifères marins en Colombie-Britannique. Pour effectuer ce travail, on suivra des transects prédéterminés en se déplaçant à une vitesse d'environ huit nouds et en adhérant aux méthodes d'échantillonnage à distance.
  • Raison pour l'émission du permis(#PAC SARA 92B), en vertu de l'article 73 de la LEP (2008-06-01)

    Recueillir des données de référence sur la répartition et l'abondance d'espèces de mammifères marins en Colombie-Britannique.

Documents de consultation

  • Consultation sur la modification de la liste des espèces de la Loi sur les espèces en péril : novembre 2004 (2004-11-23)

    Le gouvernement du Canada a promulgué la Loi sur les espèces en péril (LEP), le 5 juin 2003 dans le cadre de sa stratégie sur les espèces en péril. L'annexe 1 de cette loi, appelée ici « liste de la LEP », énumère les espèces qui sont protégées en vertu de la loi. Les Canadiens sont invités à exprimer leur opinion concernant l'inscription à la liste de la LEP de toutes les espèces incluses dans ce document ou de certaines d'entre elles.
Date de modification :