Profil d'espèce

Rorqual à bosse Population de l'ouest de l'Atlantique Nord

Nom scientifique : Megaptera novaeangliae
Autres noms/noms précédents : Rorqual à bosse (Population de l'Ouest de l'Atlantique Nord)
Taxonomie : Mammifères
Répartition du COSEPAC : Océan Arctique, Océan Atlantique
Date de l’évaluation et le changement de statut: mai 2003
Statut du COSEPAC : Non en péril
Critères d'évaluation du COSEPAC:
Justification de la désignation du COSEPAC: Bien que la pêche à la baleine ait beaucoup réduit son effectif, cette population bien étudiée semble avoir augmenté au moins à une proportion importante de sa taille avant la pêche. La population subit des menaces (y compris l’enchevêtrement dans des engins de pêche, la dégradation de l’habitat dans les aires de reproduction, la reprise éventuelle de la pêche commerciale à la baleine), mais ni la population de l’Atlantique Nord ni aucune de ses sous-populations d’alimentation n’est menacée par les niveaux actuels d’activité ou les niveaux qui peuvent être raisonnablement prévus pour les quelques prochaines années.
Historique du statut du COSEPAC: Les populations de l'ouest de l'Atlantique Nord et du Pacifique Nord ont été considérées comme un tout et on été désignées « menacée » en avril 1982. Division en deux populations en avril 1985 (population de l'ouest de l'Atlantique Nord et population du Pacifique Nord). La population de l'ouest de l'Atlantique Nord a été désignée « préoccupante » en avril 1985. Réexamen du statut et inscription à la catégorie « non en péril » en mai 2003.
Statut de la LEP : Annexe 3, Préoccupante   (Les dispositions de l'Annexe 1 de la LEP ne s'appliquent pas)
Date d’inscription (AAAA-MM-JJ):

Les individus de cette espèce pourraient être protégés en vertu de l'annexe 1 de la LEP sous un autre nom. Pour plus d'information voir l'annexe 1, l'index des espèces de A à Z, ou le cas échéant, le tableau des espèces apparentées ci-dessous.


Recherche avancée

Liens rapides : | Photo | Description | Habitat | Biologie | Programme national de rétablissement | Documents

Image de Rorqual à bosse

Rorqual à bosse Photo 1

Haut de la page

Description

Le rorqual à bosse a de longues nageoires dentelées qui peuvent mesurer jusqu'au tiers de la longueur de son corps. Cette baleine a une petite nageoire dorsale qui se situe à peu près au milieu du dos. Sa gorge possède de profondes rainures qui lui permettent d'ouvrir grand la bouche et d'avaler une grande quantité de proies d'un seul coup. De petites bosses, d'où poussent de long poils, se forment sur sa tête et son cou. Normalement, cette baleine est noire sur le dos et blanche sur le ventre; ses nageoires suivent ce coloris. L'adulte atteint de 14 à 19 m de longueur, et son poids varie entre 34 000 et 45 000 kg; la queue d'un mâle adulte mesure environ 80 cm de largeur.

Haut de la page

Répartition et population

Dans l'Atlantique, les rorquals à bosse sont retrouvés des Antilles au Groenland. Durant l'été dans l'est canadien, on les retrouve au large des côtes est et sud de Terre-Neuve, au large des côtes du sud-est du Labrador, près des limites des Grands Bancs et dans le golfe du Saint Laurent. On estime que la population du nord-ouest de l'Atlantique est d'environ 4 000 rorquals à bosse. Les rorquals à bosse se tiennent près des côtes, et forment des populations distinctes. Durant l'automne, ils migrent vers le sud pour se reproduire dans les eaux tropicales pendant l'hiver, et, lorsque vient le printemps, ils remontent au nord pour venir s'y nourrir pendant l'été.

Haut de la page

Habitat

Les rorquals à bosse suivent généralement les côtes et profitent des courants saisonniers lors de leur migration. Durant la saison de reproduction, ces baleines préfèrent les eaux entre 24 et 28 °C, qui sont protégées contre les vents dominants et où le fond sous-marin est plat et de 15 à 60 m de profondeur. Durant l'été, leurs déplacements sont liés à la quantité de nourriture disponible.

Haut de la page

Biologie

Les rorquals à bosse atteignent l'âge de reproduction vers 9 ans. La femelle donne naissance à un petit, entre janvier et avril. La période de gestation est d'environ un an. Normalement, la femelle donne naissance à tous les deux ans.

Haut de la page

Avant que les rorquals à bosse ne soient protégés à partir de 1960, la surexploitation avait entraîné un énorme déclin de l'espèce. Dans les années '70, les filets de pêcheurs ont causé la mort de plusieurs rorquals à bosse. L'épuisement des stocks de capelan, une des principales proies de ces baleines, est toujours un facteur limitant. La pollution aux hydrocarbures menace aussi l'espèce.

Haut de la page

Haut de la page

Documents

REMARQUE : Ce ne sont pas tous les rapports du COSEPAC qui sont actuellement disponibles dans le Registre public des espèces en péril. La plupart des rapports qui ne sont pas encore disponibles sont des rapports de situation pour des espèces évaluées par le COSEPAC avant mai 2002. Parmi les autres rapports du COSEPAC qui ne peuvent être consultés pour le moment, il y a ceux sur les espèces qui sont évaluées comme espèces disparues, espèces non en péril ou pour lesquelles des données sont insuffisantes. Dans l’intervalle, ils sont disponibles sur demande auprès du Secrétariat du COSEPAC.

6 enregistrement(s) trouvé(s).

Énoncés de réaction

  • Énoncés de réaction - Rorqual à bosse (2004-04-21)

    Un énoncé de réaction est un document de communication qui identifie la façon dont le Ministre de l'environnement a l'intention de répondre à l'évaluation d'une espèce par le Comité sur la situation des espèces en péril au Canada (COSEPAC). Ce document est un point de départ au processus de listage et de rétablissement pour les espèces identifiées comme étant en péril, il fournit aussi des échéanciers dans la mesure du possible.

Permis et accords connexes

  • Raison pour l'émission d'autres documents similaires(#QUE-LEP-005B-2019 ), en vertu de l'article 74 de la LEP (2019-08-06)

    Mener des recherches pour mieux comprendre et traiter les effets cumulatifs du bruit de la navigation sur les baleines noires de l'Atlantique Nord (NARW), les baleines à bec communes et d'autres cétacés dans les eaux de l'est du Canada. Il s'agit notamment de mieux établir des bases de référence pour le bruit dans l'est du Canada (ainsi que pour la santé et le bien-être des animaux), d'examiner les chevauchements potentiels avec les occurrences de NARW et de mieux comprendre les impacts du bruit sur les NARW. Le titulaire du permis est autorisé à effectuer les activités suivantes : 1. Approcher de près et de manière répétée les espèces mentionnées dans le présent document avec un bateau à une distance inférieure à 100 mètres. 2. Prendre des photographies de mammifères marins. 3. Prélèvement d'échantillons de biopsie à l'aide d'une arbalète et de fléchettes à biopsie des espèces mentionnées dans le présent document. 4. Collecte d'échantillons de matières fécales. 5. Étiquetage ou marquage et fixation d'une ventouse sur les espèces mentionnées dans le présent document. 6. Utilisation d'un drone pour obtenir des photos aériennes afin d'identifier les individus par photo-identification et pour recueillir des échantillons de souffle.
  • Raison pour l'émission d'autres documents similaires(#QUE-LEP-006-2020 ), en vertu de l'article 74 de la LEP (2020-06-23)

    Le Centre québécois sur la santé des animaux sauvages (CQSAS), dans le cadre des interventions réalisées pour le compte du Réseau québécois d'urgences pour les mammifères marins (RQUMM), pourra être amené à participer à des opérations d'échantillonnages de mammifères marins et de tortues marines en détresse ou mort. Le CQSAS est autorisé à entreprendre les activités suivantes : 1. Prélever des échantillons biologiques sur des carcasses de mammifères marins et de tortues listées comme disparues du pays, en voie de disparition ou menacées en vertu de la LEP ; 2. Transporter à l'intérieur des frontières canadiennes des échantillons biologiques de mammifères marins et de tortues; 3. Procéder aux premiers soins et à l'échantillonnage de souffle sur des cétacés échoués vivants; 4. Procéder à la remise à l'eau de petits cétacés échoués vivants; 5. Procéder à la capture et à la relocalisation de pinnipèdes portant atteinte à la sécurité publique. 6. Nécropsier des carcasses de mammifères marins dans les limites territoriales de la province du Québec 7. Transporter et remorquer des carcasses de mammifères marins dans les limites territoriales de la province du Québec; 8. Euthanasier des mammifères marins non inscrit à l'annexe I de la Loi sur les espèces en péril dont l'état de santé laisse présager que l'animal est voué à une mort certaine et imminente ou dont le comportement représente un danger ou est menaçant pour la sécurité publique.
  • Raison pour l'émission de la licence(#QUE-LEP-002C-2019 ), en vertu de l'article 74 de la LEP (2019-07-15)

    Le MICS effectue des analyses sur la dynamique des populations, la distribution et l'utilisation de l'habitat (par exemple en identifiant les habitats importants) et surveille également les changements de ces paramètres au fil du temps. D'autres travaux comprennent l'étude de la reproduction, des liens génétiques au sein des populations et entre elles, ainsi que des évaluations toxicologiques de ces espèces. La MICS mène également des études sociales et comportementales sur ces espèces. Les activités autorisées par le présent permis consistent à 1. Effectuer des approches rapprochées et répétées des rorquals bleus, rorquals communs, rorquals à bosse, épaulards, petits rorquals, baleines noires de l'Atlantique Nord et cachalots avec un véhicule à une distance inférieure à 100 mètres. 2. Prendre des photos de mammifères marins. 3. Prélever des biopsies à l'aide d'une arbalète et de fléchettes à biopsie de rorquals bleus, rorquals communs, rorquals à bosse, épaulards, petits rorquals et baleines noires de l'Atlantique Nord, conformément au protocole approuvé par le Comité d'éthique et de protection des animaux. 4. Marquer ou fixer des balisessur des individus de baleine bleue, de rorqual commun, de baleine à bosse, d'orque, de petit rorqual et de baleine noire de l'Atlantique Nord. 5. Utiliser un UAV pour obtenir des photos aériennes afin d'identifier les individus par photo-identification.
  • Raison pour l'émission de la licence(#QUE-LEP-003B-2020 ), en vertu de l'article 74 de la LEP (2020-06-23)

    Le Groupe de recherche et d'éducation sur les mammifères marins (GREMM), dans le cadre des interventions réalisées pour le compte du Réseau québécois d'urgences pour les mammifères marins (RQUMM), pourra être amené à participer à des opérations d'échantillonnages de mammifères marins et de tortues marines en détresse ou mort. Le GREMM est autorisé à entreprendre les activités suivantes : 1. Faire des approches répétées vers des cétacés incluant de bélugas, de baleines noires de l'Atlantique Nord, de Rorquals Bleu et de rorquals communs à moins de 100 m de distance; 2. Documenter et photographier des cétacés incluant des bélugas, des baleines noires de l'Atlantique Nord, des Rorquals Bleu et des rorquals communs; 3. Survoler des cétacés incluant de bélugas, de baleines noires de l'Atlantique Nord, de Rorquals Bleu et de rorquals communs à l'aide d'un drone afin d'obtenir des images aériennes pour documenter le comportement des individus; 4. Procéder au marquage de cétacés incluant de bélugas, de baleines noires de l'Atlantique Nord, de Rorquals Bleu et de rorquals communs; 5. Prélever (à la demande express des vétérinaires associés au RQUMM et pour des fins diagnostiques) des biopsies sur des cétacés incluant de bélugas, de baleines noires de l'Atlantique Nord, de Rorquals Bleu et de rorquals commun au moyen d'une carabine de type PaxArm calibre 22 armée d'une fléchette munie d'un dard stérile en acier inoxydable, conformément au protocole approuvé par le Comité institutionnel de protection des animaux; 6. Prélever des échantillons biologiques sur des carcasses de mammifères marins et de tortues; 7. Transporter à l'intérieur des frontières canadiennes des échantillons biologiques de mammifères marins et de tortues. 8. Procéder aux premiers soins et à l'échantillonnage de souffle sur des cétacés échoués vivants; 9. Interagir ou déplacer un mammifère marin, y compris les baleines, dauphins, marsouins, phoques dans le but d'aider le mammifère marin dans des situations d'enchevêtrement, d'échouage ou de piégeage, ou de blessure ou dans le but d'une nécropsie ou d'une évaluation de la santé; 10. Procéder à la remise à l'eau de petits cétacés échoués vivants; 11. Procéder à la capture et à la relocalisation de pinnipèdes portant atteinte à la sécurité publique.
  • Raison pour l'émission du permis(#PAC MML SARA 09), en vertu de l'article 73 de la LEP (2005-06-14)

    L'objectif des travaux est de prendre des photographies à des fins d'identification pour estimer l'abondance, l'utilisation de l'habitat et la structure sociale des baleines. Les chercheurs s'approcheront des baleines pour photographier des individus à des fins d'identification et pour prélever des échantillons de leurs proies. Ces activités contribueront à notre connaissance de ces espèces en péril et soutiendront l'atteinte des objectifs de rétablissement de ces espèces.
Date de modification :