Profil d'espèce

Esturgeon à museau court

Nom scientifique : Acipenser brevirostrum
Taxonomie : Poissons
Répartition du COSEPAC : Nouveau-Brunswick, Nouvelle-Écosse
Date de l’évaluation et le changement de statut: mai 2015
Statut du COSEPAC : Préoccupante
Critères d'évaluation du COSEPAC:
Justification de la désignation du COSEPAC: Ce poisson de grande taille, à croissance lente et à maturité tardive ne se trouve que dans un seul système estuarien au Canada où les poissons qui fraient se rassemblent dans une seule localité connue. Bien qu’il n’y ait aucune menace imminente pesant sur l’espèce, sa répartition limitée rend l’espèce vulnérable à devenir menacée si les conditions susceptibles d’avoir un impact négatif sur elle (régime variable du débit, pollution, prises accessoires dans la pêche commerciale et braconnage) ne sont pas gérées de façon efficace.
Historique du statut du COSEPAC: Espèce désignée « préoccupante » en avril 1980. Réexamen et confirmation du statut en mai 2005 et en mai 2015.
Statut de la LEP : Annexe 1, Préoccupante
Date d’inscription (AAAA-MM-JJ): 2009-03-05

Les individus de cette espèce pourraient être protégés en vertu de l'annexe 1 de la LEP sous un autre nom. Pour plus d'information voir l'annexe 1, l'index des espèces de A à Z, ou le cas échéant, le tableau des espèces apparentées ci-dessous.


Recherche avancée

Liens rapides : | Photo | Protection | Programme national de rétablissement | Documents

Image de Esturgeon à museau court

Esturgeon à museau court Photo 1

Haut de la page

Protection

Protection fédérale

De plus amples renseignements sur la LEP, y compris sur la façon dont elle protège les espèces individuelles, sont disponibles dans le document Loi sur les espèces en péril : un guide.

Protection provinciale et territoriale

Pour savoir si cette espèce est protégée par des lois provinciales ou territoriales, consultez les sites web des provinces et territoires.

Haut de la page

Documents

REMARQUE : Ce ne sont pas tous les rapports du COSEPAC qui sont actuellement disponibles dans le Registre public des espèces en péril. La plupart des rapports qui ne sont pas encore disponibles sont des rapports de situation pour des espèces évaluées par le COSEPAC avant mai 2002. Parmi les autres rapports du COSEPAC qui ne peuvent être consultés pour le moment, il y a ceux sur les espèces qui sont évaluées comme espèces disparues, espèces non en péril ou pour lesquelles des données sont insuffisantes. Dans l’intervalle, ils sont disponibles sur demande auprès du Secrétariat du COSEPAC.

11 enregistrement(s) trouvé(s).

Rapports de situation du COSEPAC

  • Évaluation et Rapport de situation du COSEPAC sur l’esturgeon à museau court (Acipenser brevirostrum) au Canada - Mise à jour (2016-03-29)

    Taxinomie : classe des Actinoptérigiens; ordre des Acipensériformes; famille des Acipenséridés; genre Acipenser; espèce brevirostrum. Nom commun français : esturgeon à museau court; noms communs anglais : shortnose sturgeon, shortnosed sturgeon et little sturgeon. Nom malécite : buzgus. Description : corps allongé couvert de plaques osseuses et cylindrique au niveau de l'abdomen; queue hétérocerque (lobe supérieur plus long); nageoires paires rigides. La bouche est ventrale, inférieure et protractile (elle s'allonge en un tube). Quatre barbillons se trouvent à peu près à mi-chemin entre le bout du museau et la bouche.

Énoncés de réaction

  • Énoncé de réaction - Esturgeon à museau court (2015-12-23)

    Ce poisson de grande taille, à croissance lente et à maturité tardive ne se trouve que dans un seul système estuarien au Canada où les poissons qui fraient se rassemblent dans une seule localité connue. Bien qu'il n'y ait aucune menace imminente pesant sur l’espèce, sa répartition limitée rend l’espèce vulnérable à devenir menacée si les conditions susceptibles d’avoir un impact négatif sur elle (régime variable du débit, pollution, prises accessoires dans la pêche commerciale et braconnage) ne sont pas gérées de façon efficace.
  • Énoncés de réaction - Esturgeon à museau court (2005-11-15)

    Il s’agit d’une espèce anadrome limitée à un seul réseau hydrographique au Canada où le poisson frayant nécessite un accès libre aux frayères d’eau douce. Cependant, la population pourrait avoir été divisée depuis 1967 en raison du barrage de Mactaquac. Ce grand poisson à croissance lente et à maturation tardive est dépendant de mesures de conservation. Il existe certains risques de mortalité attribuables aux installations hydroélectriques, aux prises accessoires pendant les pêches au gaspareau et à l’alose ainsi qu’au braconnage. Toutefois, il n’existe aucune menace immédiate pouvant mener à l’élimination de la population dans une très courte période de temps.

Plans de gestion

  • Plan de gestion pour l’esturgeon à museau court (Acipenser brevirostrum) au Canada (2016-06-09)

    L'esturgeon à museau court (Acipenser brevirostrum) est une espèce aquatique inscrite en tant qu'espèce préoccupante en vertu de la Loi sur les espèces en péril (LEP). Cette inscription à la liste de la LEP résulte de l'exigence d'un plan de gestion qui vise à déterminer les mesures requises pour éviter que l'espèce ne soit pas davantage mise en péril. Les interdictions générales de la LEP ne s'appliquent pas aux espèces préoccupantes et il n'est pas nécessaire de délimiter ni de protéger l'habitat essentiel.

Décrets

Rapports annuels du COSEPAC

  • Rapport annuel du COSEPAC - 2005 (2005-08-12)

    Le rapport annuel de 2005 présenté au Conseil canadien pour la conservation des espèces en péril (CCCEP) par le Comité sur la situation des espèces en péril au Canada.
  • Rapport annuel du COSEPAC - 2014-2015 (2015-11-20)

    En vertu de la Loi sur les espèces en péril (LEP), la mission première du Comité sur la situation des espèces en péril au Canada (COSEPAC) est « d’évaluer la situation de toute espèce sauvage qu'il estime en péril ainsi que, dans le cadre de l'évaluation, de signaler les menaces réelles ou potentielles à son égard ». Au cours de la présente année de déclaration (d’octobre 2014 à septembre 2015), le COSEPAC a tenu deux réunions d’évaluation des espèces sauvages, la première, du 23 au 28 novembre 2014, et la deuxième, du 27 avril au 1er mai 2015. Pendant cette période, le COSEPAC a évalué la situation ou revu la classification de 56 espèces sauvages. Disparues : 0 Disparues du pays : 1 En voie de disparition : 21 Menacées : 11 Préoccupantes : 21 Données insuffisantes : 1 Non en péril : 1 Total : 56 Sur les 56 espèces sauvages examinées, le COSEPAC a révisé la classification de 40 espèces dont la situation avait déjà été évaluée. La révision de la classification de 24 de ces espèces a confirmé la même situation de risque que l’évaluation précédente.

Permis et accords connexes

  • Raison pour l'émission du permis(#SAR-2008P-14), en vertu de l'article 73 de la LEP (2008-06-05)

    Le Nova Scotia Museum effectuera des relevés en eau douce en utilisant une panoplie d'instruments de collecte communs. Les lieux et les techniques d'échantillonnage ont été choisis de sorte à éviter la capture d'espèces inscrites à la LEP. Des épuisettes, de petites sennes et des nasses à vairon seront utilisées pour l'échantillonnage des poissons. Tout individu d'une espèce inscrite à la LEP sera relâché immédiatement au point de capture. Les travaux de recherche contribueront à la préparation d'une édition revue et augmentée de la publication du Nova Scotia Museum intitulée Fishes of Nova Scotia Lakes and Streams.

Documents de consultation

  • Consultation sur la modification de la liste des espèces de la Loi sur les espèces en péril : Novembre 2005 (2005-11-16)

    Le gouvernement du Canada a promulgué la Loi sur les espèces en péril (LEP), le 5 juin 2003 dans le cadre de sa stratégie sur les espèces en péril. L'annexe 1 de cette loi, appelée ici « liste de la LEP », énumère les espèces qui sont protégées en vertu de la loi. Les Canadiens sont invités à exprimer leur opinion concernant l'inscription à la liste de la LEP de toutes les espèces incluses dans ce document ou de certaines d'entre elles.
  • Loi sur les espèces en péril - Cahier de consultation au sujet de l'inscription sur la liste officielle, Esturgeon à museau court (2005-11-15)

    Nous désirons recueillir votre opinion pour aider le gouvernement fédéral à décider de manière fondée si l'esturgeon à museau court devrait être ajouté à l'Annexe 1 (la liste des espèces en péril) de la Loi sur les espèces en péril. Vos commentaires concernant les conséquences de l'ajout de cette espèce à la liste sont importants. Ce cahier de consultation a été préparé pour que vous puissiez communiquer à Pêches et Océans Canada vos commentaires et vos conseils concernant l'ajout de cette espèce à l'Annexe 1 de la Loi sur les espèces en péril (L'Annexe 1 identifie les espèces qui sont protégées par cette Loi).
Date de modification :