Notification du permis

Numéro régional ou local : SAR-2020-0005

Avis par la présente, ce document (Permis) no. SAR-2020-0005, est émis en vertu des dispositions de l'article 73 de la LEP.

Objet:
Autre type d'activité nécessaire ou profitable à l'espèce

Description :
Les activités énumérées dans le présent permis concernent la mise en œuvre d’un programme de surveillance et de gestion de la peste sylvatique, une maladie causée par la bactérie Yersinia pestis, un pathogène non indigène de l’Amérique du Nord et considéré comme une menace majeure pour le rétablissement du chien-de-prairie à queue noire et du putois d’Amérique dans l’ensemble de l’aire de répartition des deux espèces. Les activités comprennent les suivantes : i) l’échantillonnage de terriers et d’individus du chien-de-prairie à queue noire afin de prélever des puces; ii) la surveillance rapide de la peste dans les colonies à partir de points d’observation; iii) la recherche de carcasses sur le sol; iv) l’application d’insecticide (c. à d., la pulvérisation dans les terriers) comme moyen de prévention ou de gestion d’urgence afin de freiner la transmission de la peste sylvatique; et v) la distribution d’appâts contenant un vaccin contre la peste sylvatique. Les effets néfastes résiduels sont notamment le harcèlement des chiens-de-prairie à queue noire (p. ex. la perturbation et l’alerte) et des chevêches des terriers (p. ex. la perturbation des habitudes d’alimentation, le comportement de fuite) dans des sections particulières de la colonie durant les opérations sur le terrain (c. à d. le prélèvement de terre et la pulvérisation d’insecticides dans les terriers, la distribution de vaccins contre la peste sylvatique), les effets préjudiciables causés par l’exposition directe à la deltaméthrine (c.-à-d. le DeltaDust) pour les chiens-de-prairie à queue noire et les chevêches des terriers juvéniles ainsi que l’impact direct de la deltaméthrine sur l’abondance des invertébrés pour les chevêches des terriers.

Date du début: 2020-04-01   Date de fin: 2030-03-31

Autorité de délivrance : Agences de Parcs Canada

Autorité utilisée :

  • Loi sur les espèces en péril

Localisation de l'activité (province, territoire ou océan) :

  • Saskatchewan

Espèces touchées :

Conditions préalables :
Solutions de rechange : Les solutions de rechange envisagées consistent notamment à ne pas effectuer de surveillance et de gestion de la peste ou à utiliser d’autres méthodes de traitement de la maladie. Ces solutions de rechange n’ont pas été acceptées parce qu’elles pourraient entraîner la disparition de la population canadienne de chiens-de-prairie à queue noire. Ces options compromettraient également la survie et le rétablissement de la chevêche des terriers, car elles auraient une incidence sur la santé et le caractère fonctionnel de l’habitat de nidification et d’élevage des couvées de cette espèce en Saskatchewan. Les activités d’atténuation de la peste seront planifiées, révisées et accomplies conformément aux meilleures connaissances existantes et au plan de gestion de la peste de 2020. Mesures d’atténuation : Les effets néfastes de l’application d’un insecticide seront atténués par les moyens suivants : i) limitation annuelle du traitement à une portion de la superficie occupée par la colonie (p. ex. des sections de colonie ou leur périphérie et des zones choisies selon une combinaison stratégique avec la distribution de vaccins contre la peste sylvatique), ce qui offre une zone de refuge pour les invertébrés et limite les effets néfastes sur les espèces qui en dépendent; ii) éviter le traitement pendant les périodes de reproduction, de nidification, de mise bas et d’élevage de la chevêche des terriers, d’autres animaux sauvages et de toute autre espèce en péril; iii) en cas de pulvérisation d’insecticide en urgence en raison d’un épisode actif de peste, éviter d’appliquer de l’insecticide dans les terriers utilisés par des chevêches des terriers en nidification, selon l’information obtenue par le biais des programmes de surveillance des espèces; iv) mener les opérations conformément aux conseils de l’écologiste des espèces en péril et de la faune du parc, et chercher à en minimiser les effets sur toute autre espèce en péril pouvant faire l’objet d’une surveillance active ou observée de manière fortuite. Menaces à la survie ou au rétablissement : Compte tenu des effets négligeables ou nuls de la surveillance et de la gestion de la peste sur la mortalité des chiens-de-prairie à queue noire, les activités proposées ne compromettent en rien la survie ou le rétablissement de l’espèce. Au contraire, ces activités sont considérées comme des mesures de rétablissement clés nécessaires pour l’atteinte des objectifs en matière de population et de répartition actuellement établis dans le Plan d'action visant des espèces multiples dans le parc national du Canada des Prairies et dans l’ébauche du programme de rétablissement et du plan d’action pour le chien-de-prairie à queue noire au Canada. Bien que les effets résiduels des activités de surveillance et de gestion de la peste sylvatique décrites plus haut puissent déranger temporairement les chevêches des terriers, la disparition de la population canadienne de chiens-de-prairie à queue noire en raison de la peste sylvatique pose une menace beaucoup plus importante pour la survie et le rétablissement de la chevêche des terriers. En fait, environ 85 % des nids de chevêches des terriers répertoriés dans le parc national des Prairies entre 1998 et 2016 se trouvaient dans des colonies de chiens de prairie, ces endroits constituant donc des sites de reproduction pour la chevêche des terriers en Saskatchewan. Les activités de gestion et de surveillance de la peste sylvatique devraient donc contribuer à l’atteinte des objectifs en matière de population et de répartition du chien-de-prairie à queue noire (c. à d. une augmentation du taux de survie durant l’éclosion de peste, et une diminution de la mortalité chronique en raison de la peste endémique) et de la chevêche des terriers (c. à d. le maintien à long terme de l’habitat de nidification et d’élevage des couvées).

Personne(s)-ressource(s)
Parcs Canada
Conservation et gestion des espèces
Conservation des ressources naturelles
Parcs Canada
30, rue Victoria 3ième étage
Gatineau, QC
J8X 0B3
Tel: 888-773-8888
Fax: 819-420-9273
pca_sar.registrycomments@pc.gc.ca

Date de modification :