Notification de la licence

Numéro régional ou local : 19-PPAC-00034

Avis par la présente, ce document (Licence) no. 19-PPAC-00034 , est émis en vertu des dispositions de l'article 74 de la LEP.

Objet:
Recherche scientifique sur la conservation de l'espèce

Description :
L’étude vise à déterminer la propagation du son (détectabilité sur la distance) pour les appels d’épaulards dans leur habitat, y compris les conditions de bruit naturel et anthropique. Les activités permises en vertu de ce permis doivent consister en l’évaluation des fréquences de vocalisation des épaulards, qui varient selon l’emplacement, l’habitat et les périodes de l’année. L’étude vise à mieux comprendre l’impact du bruit sur les fréquences de vocalisation et à déterminer l’emplacement optimal des stations de surveillance acoustique passive des épaulards. Les sons simulés, y compris les appels d’épaulards, doivent être projetés sous l’eau à partir d’une source fixe et enregistrés par hydrophones à différentes distances et sous différents angles de la source au moyen d’une plateforme mobile (petit bateau). Cette information servira également à déterminer les emplacements optimaux pour la surveillance acoustique passive et le suivi des baleines. Les activités permises en vertu de ce permis comprennent ce qui suit : 1. Des sons simulés, y compris des appels d’épaulards, peuvent être projetés sous l’eau à partir d’une source fixe (bateau ancré) au moyen d’un projecteur de sons sous-marins suspendu à une profondeur fixe de 10 ou 25 m et enregistrés par deux ou plusieurs hydrophones à différentes distances et à différents angles. 2. Aucune projection sonore n’est effectuée lorsque des cétacés sont présents à moins de 5 km du bateau enregistreur et du bateau de projection sonore. 3. La zone doit être surveillée visuellement et acoustiquement pour les cétacés pendant 30 minutes avant les essais acoustiques pour s’assurer qu’aucun cétacé n’est présent à moins de 5 km. Si des cétacés sont présents dans un rayon de 5 km, les essais acoustiques doivent être retardés ou interrompus et la surveillance doit se poursuivre pendant 30 minutes supplémentaires avant que les essais acoustiques puissent reprendre.

Date du début: 2019-07-07   Date de fin: 2023-12-31

Autorité de délivrance : Département des pêches et océans

Autorité utilisée :

  • Loi sur les espèces en péril
  • Loi sur les pêches

Localisation de l'activité (province, territoire ou océan) :

  • Colombie-Britannique

Espèces touchées :

Conditions préalables :
a) Aucune autre solution de rechange raisonnable n’a pu être trouvée autre que la propagation saine dans l’habitat de l’espèce. Dans le passé, des techniques de modélisation des distances de détection ont été appliquées à un ensemble limité d’épaulards résidants du sud. L’essai sur le terrain doit confirmer les résultats du modèle et certains ajustements aux paramètres du modèle peuvent être nécessaires. b) Mesures visant à minimiser les impacts comprennent le recours à du personnel hautement qualifié et expérimenté pour ces activités, l’élimination de l’exposition nocive et accidentelle. Les niveaux de la source du signal seront maintenus sous le seuil de perturbation physique (120 dB) à moins de 500 m de la source sonore pour les baleines et sous des niveaux de perturbation pour les proies. Un balayage acoustique et visuel de 30 minutes avant l’essai pour les baleines et les dauphins doit être effectué avant de produire des sons acoustiques. Si des baleines sont détectées dans la zone, les essais seront retardés ou interrompus. Les activités nocturnes doivent être évitées lorsque la visibilité est faible. c) Les travaux proposés ne compromettront ni la survie ni le rétablissement de l’espèce. Les activités de recherche permises en vertu de ce permis doivent servir à déterminer les niveaux de bruit anthropique des baleines afin de maximiser leur espace de recherche de nourriture. On ne s’attend pas à ce qu’il y ait de mortalité ou de blessures à long terme pour l’espèce. Les activités autorisées ne doivent pas détruire l’habitat essentiel des baleines.

Personne(s)-ressource(s)
Coordinateur
Programmes sur les mammifères marins, Région Pacifique
Pièce 200
401, rue Burrard
Vancouver, BC
V6C 3S4
marinemammals@dfo-mpo.gc.ca

Date de modification :