Notification du permis

Contenu archivé

Information archivée dans le Web à des fins de consultation, de recherche ou de tenue de documents. Cette dernière n’a aucunement été modifiée ni mise à jour depuis sa date de mise en archive. Les pages archivées dans le Web ne sont pas assujetties aux normes qui s’appliquent aux sites Web du gouvernement du Canada. Conformément à la Politique de communication du gouvernement du Canada, vous pouvez obtenir cette information dans un autre format en communiquant avec nous.

Numéro régional ou local : 19-PCAA-00014

Avis par la présente, ce document (Permis) no. 19-PCAA-00014, est émis en vertu des dispositions de l'article 73 de la LEP.

Objet:
Autre type d'activité nécessaire ou profitable à l'espèce

Description :
L’objectif des activités visées par cette demande de permis est de déterminer la répartition du meunier des montagnes (Catostomus platyrhynchus) [populations de la rivière Milk], d’établir des estimations de population pour les plans d’eau énumérés dans le permis et de caractériser l’habitat à chaque lieu d’échantillonnage. Les activités autorisées par le permis consistent à capturer des meuniers des montagnes à l’aide de sennes. Les ruisseaux feront l’objet d’échantillonnages répétés tout au long de l’année afin de capturer de nouveau les meuniers des montagnes ayant subi l’ablation d’une nageoire et d’établir des estimations relatives aux populations. Ces activités exigeront la manipulation de spécimens de meuniers des montagnes à des fins d’identification et de traitement (dénombrement, mesure, photographie, etc.). Une ablation de nageoire sera effectuée sur tous les meuniers des montagnes capturés et les tissus seront conservés aux fins d’analyse génétique. Tous les meuniers noirs seront remis à l’eau vivants une fois les procédures d’échantillonnage terminées, à l’exception de deux spécimens qui seront conservés comme spécimens de référence pour toute nouvelle population.

Date du début: 2019-05-09   Date de fin: 2019-10-31

Autorité de délivrance : Département des pêches et océans

Autorité utilisée :

  • Loi sur les espèces en péril

Localisation de l'activité (province, territoire ou océan) :

  • Saskatchewan

Espèces touchées :

Conditions préalables :
a) Solutions de rechange : L’étude proposée vise à évaluer la répartition, l’utilisation de l’habitat et la taille de la population du meunier des montagnes en Saskatchewan. Par conséquent, il n’est pas possible d’échantillonner d’autres plans d’eau ou de procéder à l’étude à d’autres périodes de l’année. L’engin d’échantillonnage retenu a été choisi puisqu’il est couramment utilisé et qu’il permet d’affirmer que les poissons peuvent être prélevés d’une manière qui réduit au maximum le stress et le risque de mortalité. Aucune méthode de collecte autre que la pêche à l’électricité et la pêche à la senne ne sera aussi efficace ou inoffensive pour l’espèce ciblée. b) Mesures visant à minimiser les répercussions : Le temps de manipulation et de captivité sera minimal, et les poissons seront gardés sur place dans la senne afin de réduire le stress au maximum. L’équipement devra être propre et en bon état de fonctionnement pour éviter de blesser les poissons. Le personnel est hautement qualifié et détient plus de 20 ans d’expérience combinée en échantillonnage et en manipulation des poissons dans diverses conditions sur le terrain et en laboratoire, y compris deux saisons d’échantillonnage du meunier des montagnes sur le terrain. Les poissons feront l’objet d’une surveillance visuelle pendant leur captivité afin de déceler tout signe de stress. Si les poissons commencent à montrer des signes de stress, l’on s’efforcera de réduire le stress en limitant les manipulations, en diminuant les densités dans la senne ou en passant à des formes de capture visiblement moins stressantes (c.-à-d. la pêche à la senne plutôt qu’à l’électricité). c) Effets sur la survie et le rétablissement : La pêche à la senne et la pêche à l’électricité peuvent stresser les poissons et causer leur mort. La pêche à la senne n’a pas causé de mortalité chez le meunier des montagnes par le passé; l’on s’attend donc à ce que très peu de poissons soient touchés. Étant donné la faible probabilité de mortalité, la pêche à l’électricité et la pêche à la senne devraient avoir une incidence négligeable sur les populations de meuniers des montagnes. L’ablation d’une nageoire peut stresser les poissons et causer leur mort; toutefois, le requérant n’a été témoin d’aucune mort découlant de cette procédure dans le passé et l’on s’attend à ce que les effets de cette pratique sur les populations de meuniers des montagnes soient très faibles. On ne prévoit aucune mortalité. Compte tenu des mesures d’atténuation prévues dans la description des activités et du permis délivré en vertu de l’article 73 de la Loi sur les espèces en péril, le projet pose un faible risque pour la survie et le rétablissement des espèces. L’information recueillie dans le cadre de cette étude servira à orienter les pratiques de gestion de l’eau de la Water Security Agency pour assurer la protection du meunier des montagnes et de son habitat. Ces renseignements seront également utiles pour concevoir le plan de rétablissement du meunier des montagnes.

Personne(s)-ressource(s)
Mme Becky Cudmore
Gestionnaire régional intérim, Programme des espèces en péril
Centre canadien des eaux intérieures
867 rue Lakeshore
Burlington, ON
L7S 1A1
Becky.Cudmore@dfo-mpo.gc.ca

Date de modification :