Notification du permis

Contenu archivé

Information archivée dans le Web à des fins de consultation, de recherche ou de tenue de documents. Cette dernière n’a aucunement été modifiée ni mise à jour depuis sa date de mise en archive. Les pages archivées dans le Web ne sont pas assujetties aux normes qui s’appliquent aux sites Web du gouvernement du Canada. Conformément à la Politique de communication du gouvernement du Canada, vous pouvez obtenir cette information dans un autre format en communiquant avec nous.

Numéro régional ou local : EINP-2018-001

Avis par la présente, ce document (Permis) no. EINP-2018-001, est émis en vertu des dispositions de l'article 74 de la LEP.

Objet:
Autre type d'activité nécessaire ou profitable à l'espèce

Description :
Le retrait des bisons excédentaires de la harde du parc national Elk Island est nécessaire pour atténuer les répercussions négatives potentielles des espèces surabondantes sur l’intégrité écologique et la biodiversité du parc ainsi que sur les individus de la harde de bisons. Des bisons des bois individuels seront sélectionnés de la population plus vaste et transportés à l’installation de rassemblement du parc national Elk Island. Ils demeureront à l’installation jusqu’à ce que les exigences relatives au dépistage des maladies et de mise en quarantaine soient respectées. Ils seront ensuite transportés vers leur emplacement dans une remorque de transport spécialisée. Un maximum de 30 individus seront transportés vers la République de Sakha, en Russie, pour augmenter leur harde de conservation. Un maximum of 50 individus seront transportés sur les terres des Premières Nations de Saulteaux, en vue de la création d’une harde pour la collectivité. Finalement, un maximum de 10 individus seront transférés au Western College of Veterinary Medicine’s Native Hoofstock Centre pour contribuer au programme de recherche sur la conservation de cette espèce.

Date du début: 2018-02-20   Date de fin: 2020-04-01

Autorité de délivrance : Agences de Parcs Canada

Autorité utilisée :

  • Loi sur les espèces en péril
  • Loi sur les parcs nationaux du Canada

Localisation de l'activité (province, territoire ou océan) :

  • Alberta

Espèces touchées :

Conditions préalables :
Solutions de rechange: La méthode privilégiée de retrait des bisons excédentaires de la harde est de les remettre en liberté, moyen qui appuie les projets de conservation, comme celui du rétablissement du bison des bois à Sakha, qui contribue au rétablissement de l’espèce. La relocalisation des bisons vers les terres des Premières Nations de Saulteaux est un projet conjoint réalisé par la collectivité et le parc national Elk Island. Cette initiative appuie la culture et les pratiques de subsistance des Premières Nations et est bénéfique à la réconciliation avec les peuples autochtones du Canada. La relocalisation de bisons vers le Native Hoofstock Centre est un projet conjoint continu entre le collège et le parc national Elk Island. Ce projet contribuera à la réalisation de recherches importantes qui visent à renforcer la conservation du bison des bois. Toutes ces méthodes sont des solutions de rechange préférées à l’élimination du surplus par la vente d’animaux vivants ou l’abattage. Mesures d’atténuation: Des employés et des vétérinaires expérimentés seront chargés des soins et de la gestion des animaux en tout temps. Ils respecteront les meilleurs codes de pratique pour le bison, les lignes directrices de protection des animaux et les protocoles internes de bons soins pour les animaux. Ces protocoles seront suivis à partir du moment où les animaux sont attirés par un appât dans les pâturages et les enclos, et durant leur rassemblement dans le parc. Toutes les pratiques d’élevage du bison, y compris l’abreuvement et l’alimentation des animaux, ainsi que les soins des bisons malades ou blessés respecteront les protocoles de bons soins pour les animaux et les lignes directrices du Conseil canadien de protection des animaux. Menace pour la survie ou le rétablissement des espèces touchées: Le programme de rétablissement proposé pour le bison des bois établit l’objectif à court terme suivant en matière de population et de répartition qui : « consiste à maintenir le statut zoosanitaire « exempt de maladie », la taille et l’aire de répartition de toutes les populations locales de bisons des bois exemptes de maladie se trouvant à l’intérieur de l’aire de répartition d’origine du bison des bois au Canada. » L’objectif à long terme en matière de population et de répartition est « d’assurer l’existence d’au moins cinq populations locales exemptes de maladie, diversifiées sur le plan génétique, connectées les unes aux autres, autosuffisantes, en liberté, réparties un peu partout dans l’ensemble de l’aire de répartition canadienne d’origine, et comptant chacune au moins 1?000 individus. » Ces projets ne nuiront pas à l’atteinte de ces objectifs, et par conséquent, ne mettront pas en péril la survie ou le rétablissement de l’espèce. La santé et le bien-être continus de la harde du parc national Elk Island nécessitent le retrait périodique de certains animaux de la population. Même si les animaux retirés de la harde ne contribuent plus à la survie et au rétablissement de l’espèce au Canada, cette mesure a des répercussions positives sur le reste de la harde du parc national Elk Island, sur le rétablissement du bison à l’échelle internationale, les peuples autochtones et la recherche destinée à améliorer la conservation de la sous-espèce.

Personne(s)-ressource(s)
Parcs Canada
Conservation et gestion des espèces
Conservation des ressources naturelles
Parcs Canada
30, rue Victoria 3ième étage
Gatineau, QC
J8X 0B3
Tel: 888-773-8888
Fax: 819-420-9273
pca_sar.registrycomments@pc.gc.ca

Date de modification :