Notification d'autres documents similaires

Contenu archivé

Information archivée dans le Web à des fins de consultation, de recherche ou de tenue de documents. Cette dernière n’a aucunement été modifiée ni mise à jour depuis sa date de mise en archive. Les pages archivées dans le Web ne sont pas assujetties aux normes qui s’appliquent aux sites Web du gouvernement du Canada. Conformément à la Politique de communication du gouvernement du Canada, vous pouvez obtenir cette information dans un autre format en communiquant avec nous.

Numéro régional ou local : DFO-16-HPAC-01108

Avis par la présente, ce document (Autres documents semblables) no. DFO-16-HPAC-01108, est émis en vertu des dispositions de l'article 74 de la LEP.

Objet:
Une activité qui ne touche l'espèce que de façon incidente

Description :
Le remorqueur Nathan E. Stewart s'est échoué dans des eaux peu profondes dans le chenal Seaforth, et son retrait est nécessaire pour réduire les impacts de sa présence sur les poissons et l'habitat du poisson. Pour ce faire, les premiers travaux consistent à sécuriser le remorqueur afin qu'il ne se déplace pas au fil des marées et du passage des vagues. Cela se fera à l'aide d'ancres d’affourches et de chaînes reliant le remorqueur aux barges et aux autres équipements. Les travaux suivants consisteront à maintenir en place la grande barge de levage à l'aide de grandes ancres, de chaînes et d'autres équipements pour la préparer à la traction du remorqueur. Ensuite, il faudra tirer le remorqueur sur 335 mètres environ, des eaux peu profondes vers les eaux plus profondes, sur le substrat, en direction de la barge de levage, où il pourra être récupéré. Une fois dans des eaux plus profondes, le remorqueur sera hissé sur la barge et éloigné du site. Bien que la relocalisation des ormeaux s'effectue avant les travaux, il se peut que des ormeaux soient tués ou blessés pendant les travaux, ou que l'habitat des ormeaux et d'autres organismes marins soit détruit.

Date du début: 2016-10-31   Date de fin: 2016-11-30

Autorité de délivrance : Département des pêches et océans

Autorité utilisée :

  • Loi sur les pêches

Localisation de l'activité (province, territoire ou océan) :

  • Colombie-Britannique
  • Océan Pacifique

Espèces touchées :

Conditions préalables :
a) Solutions de rechange : La barge ne peut pas pénétrer dans la zone où se trouve actuellement le remorqueur, car elle a un tirant d'eau plus important que la profondeur du lieu où le remorqueur s'est échoué. Par conséquent, le remorqueur doit être déplacé vers des eaux plus profondes pour pouvoir être récupéré par la barge de levage. Ce plan a été jugé comme étant la meilleure option par l'équipe de professionnels et de spécialistes responsables de l'incident. D'autres options ont été envisagées, mais elles n'étaient pas réalisables pour des raisons de logistique et de sécurité. Il est urgent de déplacer le remorqueur Nathan E. Stewart, étant donné qu'il s'agit d'un gros remorqueur actuellement en eaux peu profondes, et qu'il se déplace sous l'action des marées et des vagues. Cela pose un risque considérable pour l’ormeau nordique et son habitat essentiel qui risque d'être détruit. Il est possible que ce remorqueur se brise au fil du temps, sous l'action des vagues causées par les marées et les tempêtes. Le remorqueur représente également un risque pour la navigation et d'autres habitats et espèces marines à son emplacement actuel. b) Mesures visant à réduire au minimum les conséquences négatives : Avant tous les travaux, des plongeurs qualifiés ont déplacé les ormeaux nordiques qui se trouvaient sur la trajectoire de l'équipement et de la traction du remorqueur vers des habitats adéquats à l'écart des travaux. Cette initiative de relocalisation réduira le risque de tuer des ormeaux adultes et juvéniles. La zone touchée sera surveillée pendant cinq ans après la fin des travaux afin d'évaluer l'habitat et le rétablissement de l'espèce. Le plan de surveillance comprendra le protocole d'évaluation décrit dans l'annexe IV Protocole d'évaluation des impacts de travaux et d'aménagements qui peuvent avoir une incidence sur l'haliotide pie et sur son habitat du Plan d'action pour l'haliotide pie (Haliotis kamtschatkana) au Canada du MPO. Des mesures d'intervention d'urgence, comme la réintroduction de populations de macroalgues et/ou d'algues corallines, seront mises en œuvre si, après la fin de la période de surveillance, l'habitat essentiel ne s'est pas rétabli. Par ailleurs, des mesures d'intervention d'urgence seront mises en œuvre au cas où les répercussions sur les habitats essentiels sont plus importantes que prévu. c) Effets sur la survie et le rétablissement : L'impact prévu sur les ormeaux comprend la destruction de l'habitat essentiel et des blessures et/ou la mort potentielles d'un nombre inconnu d'ormeaux. Une certaine relocalisation d'ormeaux sera effectuée, si le temps le permet, et le risque de mortalité ou de blessures des ormeaux qui restent dans la zone sera limité, étant donné que les ormeaux ont tendance à vivre dans des crevasses rocheuses et des cavités qui offrent une protection naturelle. L'habitat endommagé devrait se rétablir, car les algues corallines et les macroalgues devraient recoloniser la zone. Par conséquent, cette activité ne devrait pas mettre en péril la survie ou le rétablissement de cette espèce.

Personne(s)-ressource(s)
Programme de protection du poisson et de son habitat - Region du Pacifique
201-401 Burrard Street
Vancouver, BC
V6C 3S4
ReferralsPacific@dfo-mpo.gc.ca

Date de modification :